SERVICE D’ORTHOPHONIE  DISPONIBLE

CHEZ AXO PHYSIO MAILLOUX ET NDL

Qu’est-ce qu’un orthophoniste?

L’orthophoniste est le professionnel des troubles de la communication. Son travail a pour but d’aider la personne à mieux communiquer, à être autonome et à être bien intégrée au sein de ses divers milieux de vie. L’orthophoniste peut évaluer et traiter les problèmes suivants, autant chez les enfants que chez les adultes et les personnes âgées :

  • Problèmes de langage (parler, comprendre, lire et écrire);
  • Problèmes de parole (ex. : bégaiement, problèmes d’articulation, sigmatisme interdental, etc.) ;
  • Problèmes de voix (ex. : nodules sur les cordes vocales, voix trop aigüe ou grave, etc.);
  • Problèmes de déglutition (certaines structures (dents, langue, lèvres, etc.) ne semblent pas se positionner correctement au moment d’avaler).

Adapté de : Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec (2012). Exercer la profession – l’orthophonie au Québec.

Rôles de l’orthophoniste :

L’orthophoniste évalue le langage, la parole, la voix, la déglutition ainsi que les habiletés à communiquer. Cette évaluation permet de déterminer si une intervention en orthophonie est nécessaire. Si tel est le cas, une rééducation est offerte par le biais de différents exercices.

L’orthophoniste peut également agir comme consultant en donnant des recommandations aux parents et aux proches de la personne afin de les outiller pour stimuler le langage au quotidien ou encore pour adapter leur façon de communiquer.

Finalement, l’orthophoniste peut également jouer un rôle de conseiller en donnant de l’information à tous ceux qui sont désireux d’en savoir plus sur le langage et son développement (ex. : parents, éducateurs/éducatrices en garderie, technicien/technicienne en éducation spécialisée, etc.).

Il est parfois nécessaire de combiner la rééducation orthophonique à une intervention avec d’autres spécialistes (physiothérapeute, audiologiste, oto-rhino-laryngologiste). L’orthophoniste peut alors orienter le patient et le référer vers les spécialistes indiqués.

Retard ou trouble de langage (Enfant)

Quand consulter en orthophonie :

Puisque le langage est essentiel au développement de la communication de l’enfant, les parents sont encouragés à consulter rapidement en orthophonie, pour un dépistage ou une évaluation complète, s’ils ont des inquiétudes relativement aux aspects suivants :

Entre 0 et 6 mois, l’enfant :

  • Ne réagit pas à la voix de ses parents ou aux bruits de l’environnement;
  • Ne gazouille pas (ne produit aucun son);
  • Ne sourit pas.

Entre 6 et 12 mois, l’enfant :

  • Ne babille pas;
  • Ne se retourne pas à l’appel de son prénom;
  • Ne cherche pas à imiter les sons ou les comportements de l’adulte;
  • Ne semble pas intéressé à communiquer (ex. : ne regarde pas dans les yeux, regarde peu l’environnement et les gens autour de lui).

Vers 12 mois, l’enfant :

  • Cesse de produire des sons qu’il produisait étant plus jeune;
  • Ne jargonne pas;
  • Ne salue pas avec la main;
  • Ne réagit pas aux mots familiers (ex. : son nom, le nom des membres de sa famille, etc.).

Vers 18 mois, l’enfant :

  • Ne produit aucun mot;
  • Ne pointe pas pour demander ou montrer un objet;
  • N’imite pas des bruits d’animaux;
  • N’essaie pas d’imiter l’adulte;
  • Ne semble pas comprendre les consignes (ex. : « Donne à maman ») ainsi que les questions (ex. : « Il est où ton toutou? », « Il est à qui le chapeau? », etc.) courtes.

Vers 2 ans, l’enfant :

  • Ne combine pas deux mots lorsqu’il s’exprime
  • S’exprime principalement par des gestes;
  • N’imite aucun son, aucun mot.

Vers 3 ans, l’enfant :

  • N’arrive pas à se faire comprendre par les personnes étrangères;
  • Ne produit pas assez de mots pour pouvoir construire une phrase;
  • Ne nomme pas des images simples et familières;
  • N’amorce pas la conversation;
  • Ne semble pas intéressé à entrer en contact avec les autres enfants;
  • Ne semble pas comprendre les phrases simples;
  • Ne réponds pas aux questions simples (Qui? Quoi? Où?);

Plus de 4 ans, l’enfant :

  • Produit des sons peu variés;
  • Transforme les sons, les change entre eux;
  • Dit des mots ou des phrases qui sont difficiles à comprendre;
  • N’utilise pas de mots grammaticaux dans ses phrases ( je, il, elle, un, ma);
  • Vers l’âge de 6 ans : ne produit pas tous les sons de sa langue maternelle.

Adapté de : Institut national de la santé publique de Québec (2015). Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans.

Il est important de rester vigilant concernant certaines situations qui peuvent augmenter les risques de problèmes de langage :

  • Petit poids à la naissance;
  • Prématurité (né à moins de 37 semaines);
  • Manque d’oxygène à la naissance;
  • Antécédents de troubles de la parole, du langage ou d’apprentissage dans la famille;
  • Antécédents de troubles d’audition dans la famille;
  • Exposition à la consommation de drogue ou d’alcool pendant la grossesse;
  • Historique d’otites moyennes à répétition.

Problème de langage – Aphasie (Adulte)

Quand consulter en orthophonie :

L’aphasie apparaît à la suite d’une lésion au cerveau causée, le plus souvent, par un accident vertébral vasculaire (AVC), un traumatisme cranio-cérébral (TCC), une tumeur cérébrale ou encore une infection au cerveau.

Ce qu’on peut observer chez un adulte ayant des problèmes de langage :

  • En conversation, la personne :
    • cherche ses mots, donc a de la difficulté à trouver le nom des personnes ou des objets;
    • se trompe de mots;
    • inverse ou omet certains sons dans les mots ou encore invente de nouveaux mots;
    • ne peut s’empêcher de redire un même mot alors qu’elle veut en dire un nouveau
    • a de la difficulté à comprendre ce que les gens lui disent, même si elle entend bien;

 

  • Des difficultés semblables peuvent s’observer en lecture et en écriture.

Bégaiement (Enfant)

En bas âge, il arrive d’observer chez l’enfant une forme de bégaiement dite « transitoire », c’est-à-dire qui se résorbe quelques mois après son apparition. Toutefois, dans certains cas, le bégaiement persiste et un suivi en orthophonie est alors nécessaire.

Ce qu’on peut observer chez un enfant qui bégaie :

  • Répétition de mots à une syllabe (ex. : « Son, son, son chien est gentil. »);
  • Répétition d’une partie du mot (ex. : « Donne-moi le ba-ba-ba-llon. »);
  • Prolongement du premier son du mot (ex. : « ssssssalut. »);
  • Les sons « bloquent » et ils demandent un effort à produire;
  • Inspiration ou pause inappropriée au milieu d’un mot;
  • Mouvements de tension associés aux épisodes de bégaiement (clignement de yeux, hochement de tête).

Trouble d’articulation (Enfant/adulte)

Quand consulter en orthophonie :

Lorsque la personne n’est pas en mesure de produire les mouvements nécessaires pour faire les sons et que ceux-ci se déforment. Concrètement, il est possible d’observer que :

  • L’air semble passer sur les côtés de la langue, près des joues, lorsque l’enfant parle;
  • L’enfant continue de parler sur le bout de la langue (zozote) au-delà de 4-5 ans;
  • La personne donne l’impression de marmonner quand elle parle;
  • Le débit de la parole est très lent, très rapide ou irrégulier;
  • Certaines structures (dents, langue, lèvres, etc.) ne semblent pas se positionner correctement lorsque la personne parle;
  • Manque de coordination ou de force dans les muscles impliqués dans la parole;
  • Certains muscles du visage sont paralysés à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Problèmes de voix (Adulte)

Quand consulter en orthophonie :

Ce qu’on peut observer chez une personne ayant des problèmes de voix :

  • Elle ne parle pas assez fort ou parle trop fort;
  • Elle a souvent mal à la gorge;
  • Elle dit avoir l’impression qu’elle a  « une boule dans la gorge »;
  • Elle se racle souvent la gorge (se dé-rhume) et tousse beaucoup;
  • Elle salive abondamment ou produit beaucoup de sécrétions;
  • Elle semble manquer de souffle lorsqu’elle parle;
  • Sa voix se fatigue rapidement;
  • Sa voix est rauque, éteinte (bruit d’air audible pendant qu’elle parle), tendue (elle semble forcer), change soudainement de tonalité (passe de grave à aigu ou d’aigu à grave), s’arrête de façon involontaire (absence de voix), tremble;
  • Sa voix est trop aigüe ou trop grave.

Déglutition atypique et autres troubles orofaciaux myofonctionnels (Adulte/Enfant)

Quand consulter en orthophonie :

Ce qu’on peut observer, au moment d’avaler, chez une personne ayant une déglutition atypique :

  • Elle pousse sa langue vers l’avant, derrière ses incisives supérieures ou entre ses incisives supérieures et inférieures. La langue sort parfois de la bouche;
  • Elle contracte trop certains muscles de son visage, dont ceux du menton et des lèvres;
  • Elle pince ses lèvres;
  • La langue se positionne entre les molaires du haut et celles du bas, les molaires ne sont alors pas en contact.

Autres troubles orofaciaux myofonctionnels fréquents :

  • Les lèvres sont ouvertes ou entre-ouvertes au repos;
  • La personne respire uniquement par la bouche;
  • La langue est en position basse dans la bouche ou entre les dents de devant, au repos;
  • Habitudes orales et orofaciales nuisibles réalisées fréquentes (succion pouce, suce ou jouets au-delà de 3-4 ans; mordiller ongles ou objets; grincer des dents; mâcher excessivement de la gomme).

Il est important de rester vigilant concernant certaines situations qui peuvent augmenter les risques de développer un trouble orofacial myofonctionnel :

  • Allergies, rhumes, sinusites et otites à répétition;
  • Présence d’apnée obstructive du sommeil;
  • Les amygdales ou les adénoïdes sont très grosses;
  • La personne a reçu un traitement orthodontique;
  • La personne présente une malocclusion dentaire;
  • La personne a une langue anormalement grosse ou petite;
  • Problème au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire.

L’orthophoniste fait l’évaluation des structures intra-buccales et péri-orales ainsi que de différentes fonctions dont l’articulation, la mastication et la déglutition. Dans le cas où celles-ci sont inadéquates, il offre une rééducation par le biais de la thérapie orofaciomyofonctionnelle. Dans le cas où la personne présente des habitudes orales nuisibles et doit subir un traitement orthodontique, il est recommandé d’y combiner un traitement orthophonique puisque l’orthodontie seule serait insuffisante pour corriger la malocclusion (Saccomando S., Antonini G., D’Alatri L. et coll. (2012)).

Adapté de : Annie Bertrand M. Sc. S-LP©, orthophoniste (2016). Formation sur les Troubles orofaciaux myofonctionnels.

Professionnels travaillant souvent en collaboration avec l’orthophoniste :

  • Physiothérapeute;
  • Ergothérapeute;
  • Audiologiste;
  • Orthodontiste;
  • Chirurgien maxillo-facial;
  • Oto-rhino-laryngologiste ;
  • Allergologue;
  • Nutritionniste;
  • Psychologue;
  • Pédiatre;
  • Neurologue.

Les services d’orthophonie sont disponibles dans les cliniques:

Axo Physio Mailloux: 418-661-1717

Axo Physio NDL: 418-849-6555

Prenez rendez-vous avec Maryanne Ayotte dès maintenant!