La natation est un sport très populaire. Chaque technique de nage demande un travail extraordinaire à notre corps afin de coordonner toutes sortes de mouvements spécifiques. Par l’utilisation excessive et répétitive des articulations, il est possible que le corps développe certaines fragilités. Prenons par exemple le crawl, plusieurs blessures peuvent survenir à l’épaule si des précautions n’ont pas étés prises.

Avoir une bonne technique de nage

Il est important d’apprendre une bonne technique de nage afin d’éviter la surutilisation des membres inutilement. Il faut aussi prendre en considération la résistance de l’eau qui demande une surcharge de travail musculaire. Nous devons connaître nos capacités physiques et respecter notre objectif d’entraînement afin d’éviter le surentraînement et/ou aggraver une blessure déjà existante. Je vous recommande donc des séances supervisées par un entraîneur, généralement offertes dans les piscines publiques.

Le déroulement d’une séance d’entraînement

Débutez la séance par des longueurs à une vitesse lente. Augmentez ensuite à une vitesse rapide. Se donner des objectifs de temps à respecter est très bénéfique. Par exemple, donnez-vous une distance précise ou chronométrez-vous. Augmentez progressivement le temps et la vitesse à chaque semaine. Utilisez des accessoires tels que des «paddles», un «pull-boy» ou des palmes. Cela vous permettra d’améliorer votre technique de nage et de renforcer spécifiquement les muscles de vos épaules. Terminez la séance par quelques longueurs à vitesse lente pour détendre vos muscles et diminuer votre rythme cardiaque. Finalement, terminez la séance par des étirements musculaires.

Renforcement musculaire

Afin d’éviter des blessures, intégrez un programme d’exercices de renforcement musculaire trois fois par semaine minimum. Ciblez le renforcement des muscles stabilisateurs des omoplates et de la coiffe des rotateurs, mais spécifique en postérieur des épaules. Le crawl, la brasse et le papillon exigent un travail musculaire excessif des muscles antérieurs des épaules et est la cause la plus probable d’une blessure. Le renforcement servira à équilibrer les muscles antérieurs et postérieurs.

Les blessures de l’épaule

Plus la technique de nage est perfectionnée, plus elle demande une exagération de la souplesse articulaire et musculaire, surtout lors du crawl et du dos crawlé. Ce qui peut provoquer ainsi une faiblesse des stabilisateurs des omoplates et une instabilité des épaules. S’il y a un déséquilibre musculaire, l’épaule ne sera plus assez forte et compensera par des mouvements moins naturels, entraînant une irritation des tissus comme la tendinite, la bursite ou la capsulite.

Traitement

S’il y a une blessure qui se présente, diminuez la fréquence et l’intensité de l’entraînement. Vous pouvez mettre de la glace s’il y a de la douleur, appliquer une crème analgésique ou prendre un médicament antidouleur. Si les symptômes persistent après une semaine, consultez votre médecin et/ou venez nous rencontrer en physiothérapie. Différents traitements sont possibles selon votre condition pour diminuer vos symptômes et ensuite viser un retour rapide à l’entraînement.

En tant qu’ancienne nageuse, il me fera plaisir de vous rencontrer et de vous guider à mieux pratiquer ce merveilleux sport. Bien comprendre les mouvements d’épaule lors des mouvements de nage et leurs complications vous guidera à prévenir une blessure.

Par Geneviève Gauthier, thérapeute en réadaptation physique à la clinique Axo Physio Ancienne Lorette.

Articles connexes

Capsulite_epaule_Physiotherapie_quebec-300x200

Qu’est-ce qu’une capsulite rétractile?

Lire la suite
natation_blessures_physiotherapie

Sports d’été – Les pathologies associées à la pratique de la natation

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!