Les chutes sur la glace en saison hivernale peuvent provoquer des blessures et autres complications médicales. Voici un sommaire exhaustif de ces douleurs, des traitements physiothérapeutiques offerts pour les traiter, ainsi que des astuces pour éviter ces chutes.

Blessures musculaires

Une mauvaise chute peut causer une lésion musculaire, soit l‘étirement excessif d’un muscle alors qu’il n’est pas réchauffé. On peut notamment retrouver ce genre de blessure chez les personnes pratiquant une activité de glisse, tels que le patinage ou le ski.

Les lésions musculaires reliées à des chutes sur la glace se déclinent en trois types :

  • Grade 1, l’élongation: premier stade de douleur relative. L’effort physique peut être poursuivi. La déchirure du muscle est microscopique, mais la douleur est aiguë.
  • Grade 2, le claquage: de nombreuses fibres musculaires sont déchirées, des saignements peuvent être occasionnés. La douleur est vive et contraignante; même la marche s’avère difficile.
  • Grade 3, la déchirure complète: la douleur est accaparante. Le membre ne peut plus être sollicité, la poursuite d’une activité physique est impossible.

Dépendamment de la gravité, plusieurs traitements sont offerts pour redonner au muscle toute sa vigueur, tels que la rééducation, la cryothérapie ou l’utilisation de courants électriques (T.E.N.S.) et les exercices de mobilité et d’étirement léger.

Entorses ligamentaires

Les ligaments sont des bandes liant deux os entre eux. Un mouvement soudain et anormal, tel qu’une torsion, peut l’étirer, le déchirer partiellement ou complètement, causant ainsi une entorse ligamentaire.

Dans les 48 premières heures, il est important de soulager la douleur et d’atténuer l’inflammation en procédant à une alternance avec le repos, la glace, des compressions et une élévation de l’articulation blessée.

Les exercices de physiothérapie servent, par la rééducation, à diminuer la douleur et permettent à l’articulation touchée de reprendre des mouvements normaux. Les muscles stabilisateurs seront ensuite renforcés afin de fournir de la stabilité à l’articulation.

Lombalgie

Localisée dans le bas du dos, la lombalgie touche une ou plusieurs composantes de la région lombaire, composée de vertèbres, disques, muscles et nerfs. La douleur peut se localiser et se propager dans le bas du corps, et ce jusqu’aux orteils.

L’électrothérapie, l’assouplissement des muscles et des ligaments, le renforcement des muscles du tronc, la thérapie manuelle et des exercices de mobilité peuvent être offerts afin de diminuer la douleur.

Conseils pour éviter les chutes sur la glace

  • Le port de chaussures cloutées ou de semelles à crampons augmente considérablement le degré de sûreté sur surface glacée. (Et mesdames, faites très attention avec des talons hauts!)
  • En sortant de votre voiture, déposez les deux pieds au sol en même temps pour vous garantir un bon équilibre.
  • Répandez du sel ou du sable dans les chemins que vous empruntez à votre domicile.

Si la douleur est excessivement vive, contraignante et que le membre touché est enflé, n’attendez pas et consultez un médecin dans les plus brefs délais.

Souffrez-vous de douleurs physiques diverses suite à une chute sur la glace? Si tel est le cas, contactez une de nos dix équipes Axo Physio en physiothérapie situées dans la région métropolitaine de Québec.

Articles connexes

Risque_de_chute_personnes_agees_Physio_Quebec-300x224

10 Facteurs de risque de chute

Lire la suite
chutes_sur_la_glace

Cinq conseils pour l’entraînement hivernal

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!