Un physiothérapeute qualifié peut traiter les commotions cérébrales. Ce traumatisme crânien, causé par une force externe, soit au niveau du corps qui se répercute au crâne, soit directement à la tête, peut créer une altération de la fonction neurologique. Comme le fonctionnement normal du cerveau peut être modifié pendant un certain temps, il est primordial de les traiter rapidement afin de ne pas risquer de séquelles à long terme et ce traitement peut être effectué par un physiothérapeute qualifié.

Soins immédiats des commotions cérébrales

Si vous croyez  être atteint d’une commotion cérébrale, n’attendez pas. Contactez un professionnel de la santé dans les plus brefs délais afin qu’une évaluation de votre condition soit effectuée. Lors d’une activité sportive, un joueur doit immédiatement être retiré du jeu et ne doit pas y retourner si une commotion cérébrale est suspectée. Celui-ci doit être évalué et suivre le protocole de retour au jeu avant de pouvoir rejouer.

Une personne ayant subi une commotion cérébrale ne doit pas être laissée seule pour les quatre premières heures suivant le traumatisme. Par la suite, une surveillance doit être effectuée pendant 72 heures puisque les symptômes peuvent prendre jusqu’à 3 jours pour se manifester. Il n’est pas nécessaire de réveiller la personne à toutes les heures puisque celle-ci nécessite du repos. Cependant, la personne qui effectue la surveillance doit vérifier régulièrement si la respiration est normale et s’assurer qu’il n’y ait aucun autre problème.

Le repos est l’élément primordial d’une bonne récupération lors d’une commotion. Il est donc suggéré d’éviter le plus possible les écrans lumineux (télévision, ordinateur, tablette) et d’éviter les activités intellectuelles (lecture).  Pour cette raison, il peut être pertinent d’avoir un retrait de l’école si jamais celle-ci augmente les signes et les symptômes causés par une commotion.

Signes et symptômes 

Suite à un choc reçu, le cerveau est secoué à l’intérieur de la boîte crânienne. Selon l’impact, les lésions causées aux cellules nerveuses (neurones) peuvent provoquer certains problèmes visibles (signes), par exemple : des troubles d’équilibre, somnolence, vomissements ou encore des problèmes ressentis par la personne touchée (symptômes), tels des maux de tête, nausées, étourdissement, etc.

Il est important d’éviter de prendre de la médication dans les premières 48 heures afin de ne pas dissimuler une aggravation des signes et symptômes (vomissement, mal de tête qui s’aggrave, perte de mémoire par exemple) qui pourrait nécessiter une visite d’urgence à l’hôpital.

Pour plus d’informations, consultez notre page d’informations sur les traumatismes crâniens.

Rôle du physiothérapeute dans le traitement des commotions cérébrales

Lorsqu’il s’agit d’une commotion cérébrale légère, les signes et symptômes peuvent disparaître au bout de 7 à 10 jours chez un adulte et 14 jours chez les enfants. Si elle est plus sévère, les symptômes peuvent s’étaler sur une plus longue période.

Les soins apportés diffèrent d’un cas à l’autre. Un physiothérapeute qualifié est en mesure d’évaluer la gravité d’une commotion cérébrale. Un traitement personnalisé est ainsi conçu pour gérer les symptômes ainsi que le retour progressif à des activités régulières (école, sport).

Exercices de physiothérapie

La physiothérapie peut réduire la vulnérabilité aux commotions cérébrales. Il a été prouvé qu’une personne avec une bonne force musculaire du tronc et du cou est moins sujette à faire des commotions cérébrales qu’une personne qui a une faiblesse à ce niveau. Votre physiothérapeute peut donc vous conseiller des exercices adaptés à votre condition.

Quelques exercices sont proposés au public sur le site internet de l’Ordre Professionnel de la Physiothérapie du Québec. (OPPQ)

Casques et protecteurs buccaux

Des études en biomécanique ont démontré une réduction de la force d’impact au cerveau avec le port d’un casque, mais n’ont démontré aucune incidence avec une réduction des commotions cérébrales. Il n’y a donc aucune évidence clinique permettant de dire que les protecteurs buccaux ou les casques permettent de réduire les commotions. Cependant, ils offrent une très bonne protection pour éviter les blessures au niveau de la mâchoire, des dents ou encore des fractures du crâne.

Ainsi, nos professionnels chez Axo Physio sont en mesure d’accompagner les personnes aux prises avec une commotion cérébrale diagnostiquée. N’hésitez pas à venir nous rencontrer dans l’une de nos dix cliniques situées dans la grande région métropolitaine de Québec.

Articles connexes

Votre-posture-est-elle-adequate_-Maux-de-dos-de-tete-de-cou-possibles-300x200 (1)

Mythes et réalités sur les commotions cérébrales

Lire la suite
shutterstock_265978985-300x215 (1)

Vertiges et étourdissement : les comprendre et les traiter

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!