Dans les dernières années, la course à pied a gagné en popularité auprès de la population des sportifs récréatifs. Et pour cause ! C’est un sport accessible, peu coûteux et qui présente des avantages indéniables pour la santé cardiovasculaire. Une bonne paire de chaussures et hop, c’est parti !  Voici des conseils pour choisir une chaussure de course adaptée.

Mais en réalité, est-ce vraiment si simple ?

Oui… et non ! Si l’on regarde de plus près, l’être humain est doté d’un corps dessiné pour la course à pied. Un système de propulsion des membres inférieurs à la fine pointe de la technologie : nos tendons d’Achille constituent des ressorts naturels efficaces, nos fessiers puissants agissent comme un moteur, notre tronc emmagasine l’énergie des quatre membres et la redistribue.

Malheureusement, notre mode de vie contemporain, dans lequel les heures cumulées assises au bureau sont franchement plus nombreuses que celles passées à chasser le mammouth, a rendu ce système moins performant. Il convient donc d’y aller tout en douceur au démarrage !

Premier point d’importance : la chaussure.

Elle a été au centre de nombreux débats dans les dernières années. D’un côté, les maximalistes, avec leurs semelles épaisses pleines de promesses d’une course sans douleur, confortable, et corrigeant tous vos petits défauts de fabrication aux pieds. De l’autre côté, les minimalistes, prônant le retour aux sources de la course de nos ancêtres, qui gambadaient pieds nus dans la savane africaine.

Maintenant, comment s’y retrouver, en tant qu’acheteur ?

Voici quelques critères sur lesquels vous pouvez vous baser pour prendre une décision éclairée :

  1. Le confort — dès l’essai en magasin, vous ne devez sentir aucun point de pression ni aucun inconfort au niveau de l’arche plantaire. Le vendeur qui vous dit que la chaussure se « fera à votre pied » se trompe. Choisissez une chaussure instantanément confortable.
  2. L’interface minimale avec le sol — si vous êtes un débutant, il est recommandé de choisir une chaussure à semelle relativement mince, et ayant un dénivelé talon-orteils de moins de 4 mm. Même si les semelles très épaisses donnent l’impression de courir sur un nuage, elles diminuent aussi vos sensations au sol et donc l’efficacité de votre corps à réagir adéquatement lors de la course. Les boutiques accréditées par la clinique du coureur donnent une « cote minimaliste » à leurs chaussures. Visez une cote TRC >75.
  3. La souplesse de l’empeigne — elle doit permettre à la chaussure d’être facilement tordue et repliée sur elle-même. Nos pieds comportent de nombreuses articulations qui doivent être libres de leurs mouvements afin d’avoir une foulée souple, efficace et sans douleur.
  4. La réduction de la technologie de contrôle du mouvement — même si vous avez les pieds un peu plats. À moins de cas spécifiques, si vous n’avez jamais eu de blessure importante au pied, vous n’avez pas besoin de « super-tech-flex-control-extra-power » dans votre chaussure. Vous avez tout ce qu’il vous faut sous la peau : des muscles, des tendons et des ligaments qui, en bon état, vous supporteront adéquatement pour une course efficiente !
  5. La légèreté — par rapport à un pied nu, il a été démontré que l’ajout d’une chaussure était suffisant pour augmenter de façon importante les temps de course et la consommation d’oxygène par le corps, peu importe l’entrainement. Vous avez donc intérêt à vous rendre la tâche plus facile en choisissant une chaussure légère !

Bien sûr, ces principes sont généraux et s’appliquent à un coureur débutant et en santé. Si vos chaussures ne sont pas désuètes et que vous n’avez pas de douleur, vous n’êtes pas dans l’obligation de les changer. D’ailleurs, le passage d’un type de chaussure à un autre demande un temps d’adaptation et des sorties très progressives. Une prescription de chaussure faite de façon personnalisée est un atout pour quiconque désire débuter, reprendre ou progresser dans son sport.

Un physiothérapeute formé en prévention et gestion des blessures en course à pied au groupe Axo Physio saura vous conseiller et répondre à vos questions en lien avec les chaussures de course, ainsi que tout autre questionnement relié à votre sport !

Bonne course !

Joanie Bédard, physiothérapeute
Axo Physio Montagne-des-Roches

Articles connexes

fasciite-plantaire-e1499560792571-300x200

Vous souffrez de douleur au talon, ou à l’arche du pied?

Lire la suite
entorse-cheville-300x199

Que faire suite à une blessure à la cheville?

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!