Démystifier la paralysie de Bell

La paralysie de Bell est une faiblesse faciale aigüe de cause souvent inconnue, qui frappe partiellement ou totalement un côté du visage. Son incidence est de 20 à 30 cas sur 100 000. Cette pathologie affecte autant les femmes que les hommes et peut apparaître à tous âges, l’incidence étant toutefois plus faible chez les jeunes âgés de moins de 10 ans, et plus élevée chez la population de 70 ans et plus.

ANATOMIE :

La paralysie de Bell est caractérisée par l’atteinte du septième nerf crânien, soit le nerf facial. Ce nerf périphérique possède à la fois des fonctions motrices et sensitives. Il innerve les muscles du visage, une partie du tympan, des glandes salivaires et des glandes lacrymales. Il s’occupe aussi de la sensation de goût au bout de la langue. Ainsi, toutes ces fonctions peuvent être touchées lors d’une atteinte du nerf.

PATHOLOGIES :

Diagnostic

Le diagnostic doit permettre d’établir si la faiblesse faciale est d’origine centrale ou périphérique. La paralysie faciale périphérique atteint tous les muscles ipsilatéraux à la lésion alors que la faiblesse centrale implique plutôt les muscles faciaux inférieurs controlatéraux à la lésion.

Diagnostic différentiel

Il est important de reconnaître les différences entre la paralysie de Bell et les autres causes possibles de paralysie du visage comme la maladie de Lyme, la sarcoïdose, l’amyloïdose, le virus du VIH, etc. En effet, la paralysie de Bell a une apparition plus rapide, sur quelques heures, alors que la paralysie rencontrée dans les autres pathologies progresse généralement plus lentement, en jours ou en mois.

Symptômes

Plusieurs symptômes sont rapportés chez les gens souffrant de la paralysie de Bell :
• Paralysie totale ou partielle du visage unilatérale (coin de la bouche qui tombe, sourire inégal, etc.)
• Absence de larmoiement
• Difficulté à fermer ou cligner de l’œil
• Douleur au visage
• Douleur dans ou derrière l’oreille
• Engourdissement ou picotement dans le côté affecté du visage
• Hyperacousie
• Goût perturbé sur la partie antérieure ipsilatérale de la langue
• Etc.

Habituellement, l’apparition des symptômes est soudaine et ceux-ci atteignent leur pic rapidement en quelques jours.

Causes

De cause souvent idiopathique, la paralysie de Bell peut être expliquée par une inflammation du nerf par un virus. Les virus de la famille de l’herpès pourraient être en cause. Aussi, les études rapportent qu’un trauma, le stress ou encore un désordre métabolique et émotionnel pourrait réactiver une infection virale déjà dormante.

Récurrence

La récurrence des symptômes est d’environ 7-10 % chez les patients ayant déjà un antécédent de paralysie de Bell. L’intervalle de temps entre le premier épisode et la récidive est d’environ 9 ans.

Pronostic

Environ 71 % des gens atteints de la paralysie de Bell vont retrouver les fonctions motrices complètes du visage sans intervention à l’intérieur d’une période de six mois. Les facteurs d’un mauvais pronostic comprennent : l’âge avancé, l’hypertension, le diabète, la faiblesse complète du visage et l’atteinte du goût. Ainsi, environ un tiers des patients auront une récupération incomplète avec des effets résiduels persistants. Ces effets incluent des co-contractions musculaires, une syncinésie, un spasme hémifacial post-paralytique, une transpiration pendant le repas ou pendant l’effort physique, un sourire asymétrique ou un clignement anormal de l’œil.

Prise en charge

Les buts de traitement en phase aigüe sont principalement la prévention des complications oculaires et l’application de stratégies pouvant accélérer la récupération. En effet, les symptômes au niveau oculaire doivent faire l’objet d’une attention particulière. Il est important de protéger l’œil durant la paralysie, par l’utilisation de larmes artificielles, de pommade lubrifiante et/ou d’un pansement. Il est donc primordial de consulter un médecin rapidement pour une prise en charge adéquate.

Certains médicaments peuvent être utilisés dans le traitement de la paralysie de Bell. Les études rapportent que l’utilisation de corticostéroïdes (prednisone) pourrait minimiser les dommages au nerf et accélérer le temps de guérison. L’utilisation d’agents antiviraux a aussi été étudiée dans les dernières années, mais les bénéfices possibles de cette médication n’ont pas été clairement établis. Une consultation médicale demeure nécessaire pour évaluer votre état et choisir le traitement optimal pour vous.

La physiothérapie devrait débuter rapidement, dans les premiers jours suivant l’apparition des symptômes. Plusieurs options de traitement sont possibles, dont les massages, les techniques de relâchement, le biofeedback, l’électrothérapie, la thermothérapie, etc. Cependant, il existe plusieurs controverses quant à l’efficacité de plusieurs de ces options dans le traitement de la paralysie de Bell. Néanmoins, il a été noté que les exercices spécifiques des muscles du visage peuvent contribuer à l’amélioration de la fonction faciale et diminuer le temps de guérison.

 

Par Catherine Lévesque, physiothérapeute, Axo Physio Mailloux

Sources :
1. Murthy, J. M. K., & Saxena, A. B. (2011). Bell’s palsy: Treatment guidelines. Annals of Indian Academy of Neurology, 14(Suppl1), S70.
2. Furuta Y, Ohtani F, Chida E, Mesuda Y, Fukuda S, Inuyama Y (2001). “Herpes simplex virus type 1 reactivation and antiviral therapy in patients with acute peripheral facial palsy”.Auris Nasus Larynx. 28 (Suppl): S13–7
3. Teixeira LJ, Valbuza JS, Prado GF. Physical therapy for Bell’s palsy (idiopathic facial paralysis). Cochrane Database of Systematic Reviews2011, Issue 12.
4. Chen N,Zhou M, He L, Zhou D, Li N. Acupuncture for Bell’s palsy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 8. Art. No. :
5. Walker, W., Thomas, E. (2016). Bell’s Palsy. Repéré à https://www.physio-pedia.com/Bell%27s_Palsy

Articles connexes

AVC-readaptation-quebec

Que faire après un AVC?

Lire la suite
Maladie_Lyme_Prevention_Physiotherapie_quebec-300x200

Tout savoir sur la maladie de Lyme

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!