Vous avez ajusté la majorité des paramètres de votre poste de travail informatique et vous avez encore l’impression d’être inconfortable? Vous notez une apparition et/ou une augmentation de vos douleurs lombaires, cervicales, au niveau des épaules, des omoplates ou encore des fessiers? Il est peut-être temps pour vous d’investir dans une chaise de bureau plus ergonomique.

Cependant, il est important de porter attention à différents paramètres avant d’effectuer votre achat. La majorité des modèles vendus en grande surface ont peu de paramètres ajustables et ne conviennent pas nécessairement à votre physionomie. Voici 5 éléments essentiels à valider avant d’effectuer votre achat pour éviter de le regretter.

 

1. Utilisateurs de la chaise

Avant d’investir dans une chaise de bureau, il est important de considérer tous les utilisateurs de la chaise. Évidemment, les modèles qui offrent plus d’ajustements sont généralement plus dispendieux, mais ils ont l’avantage de convenir à des physionomies variées (ex. : hauteur et largeur des appui-bras, hauteur du siège, hauteur du dossier, etc.)

Si vous avez des adolescents qui rentrent bientôt au CÉGEP ou encore un(e) conjoint(e) qui fait parfois des tâches de travail à la maison, vous pourriez tenir compte de ce facteur dans votre achat. Bien sûr en priorisant votre propre confort, mais vous pourriez augmenter la durée d’utilisation de votre chaise si votre télétravail est temporaire ou à temps partiel.

 

2. Dimension du siège

  • PROFONDEUR : s’assurer que le derrière des genoux soit dégagé pour éviter de comprimer le creux poplité (espace d’environ 2 doigts);
  • LARGEUR : s’assurer que vos cuisses ne dépassent pas de chaque côté de la chaise et qu’il y ait un dégagement d’au moins un doigt de chaque côté entre les cuisses et les supports à appui-bras. Il est également important de faire attention de ne pas prendre une assise trop large, car les appui-bras seront probablement trop loin de votre corps, et ce, même avec les ajustements disponibles.
  • N’oubliez pas de regarder également votre niveau de confort sur l’assise. Vous devez sentir que vos cuisses sont bien supportées et que la pression est répartie également. Encore une fois, certains modèles plus dispendieux offrent un tissu et une mousse plus durables qui augmenteront la durée de vie de votre chaise.

 

3. Ajustement des appui-bras 

  • HAUTEUR : pour avoir une posture ergonomique, vos coudes devraient idéalement former un angle de 90° lorsque vos avant-bras sont en appui sur les appui-coude, et ce, avec vos épaules détendues. Si vous optez pour un modèle de chaise sans appui-bras, il est possible de reproduire une posture ergonomique en maintenant l’appui de vos avant-bras directement sur votre bureau de travail en respectant les mêmes principes.
  • LARGEUR : le positionnement de vos appui-bras devrait permettre d’éviter que vos coudes ne soient trop éloignés de votre corps. L’objectif principal est de conserver une position neutre et détendue de vos épaules. Certains modèles de chaise offrent la possibilité de déplacer latéralement ou de pivoter le support des appui-bras, ce qui peut être favorable pour un client qui a des hanches plus larges que sa taille.

 

4. Soutien lombaire

Pour favoriser votre posture de travail et votre confort, vous devez vous assurer d’avoir un soutien lombaire suffisant. Idéalement, votre creux lombaire (lordose) doit être soutenu par la courbure de la chaise. La hauteur des dossiers étant souvent ajustable, il est possible de voir directement en magasin si vous êtes en mesure d’avoir un bon appui au niveau du dos en corrigeant la hauteur. Encore une fois, il est primordial de s’asseoir quelques minutes dans la chaise avec une posture neutre pour s’assurer d’un bon niveau de confort.

 

5. Hauteur de l’assise

Il peut être plus complexe de valider la hauteur de l’assise en magasin, car cette dernière dépend des autres paramètres de votre espace de travail (hauteur de votre bureau, présence d’un support à clavier, ajout possible d’un appui-pied, etc.). Une fois installé à votre bureau, l’important est d’avoir une posture neutre des membres inférieurs. Vos genoux doivent former un angle droit (90°) lorsque vos pieds sont en appui au sol (ou sur l’appui-pied). Si l’assise est mal ajustée, la répartition de votre poids sur vos cuisses ne sera pas adéquate. Ceci peut entrainer un inconfort dans le bas de votre dos, sous vos ischions ou encore dans vos jambes.

 

N’oubliez pas qu’un modèle très dispendieux peut ne pas répondre à vos besoins, mais qu’un autre modèle plus accessible peut être parfaitement convenable!

Si vous n’êtes pas en mesure de faire des essais en magasin, assurez-vous au moins de monter votre chaise et de tester votre confort pendant qu’il est encore possible d’avoir un échange ou un remboursement. N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec un ergothérapeute pour évaluer votre poste de travail ou encore pour vous offrir des recommandations plus spécialisées.

 

Voici des suggestions de fournisseurs qui offrent des équipements de bureau plus spécialisés dans la région de Québec à des prix, qualité et modèles variés :

 

Voici quelques ressources complémentaires sur l’ergonomie de bureau :

 

Laurence Desrosiers, ergothérapeute Axo physio St-Romuald

Articles connexes

Ajuster son poste d’écran en 8 étapes

Les ordinateurs sont devenus indispensables comme outils de travail dans la majorité des milieux de travail. L’ajustement du poste d’écran devient un facteur important dans […]

Lire la suite

Considérations posturales lors du télé-travail

Vous faites partie des centaines de travailleurs qui expérimentent le télé-travail pour la première fois ? Vous ressentez quelques inconforts depuis que vous travaillez de […]

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!