En tant qu’expert de l’occupation, l’ergothérapeute possède les connaissances pour intervenir auprès de plusieurs populations, tant en groupe qu’en séances individuelles. Les individus souffrant d’un trouble de santé mentale sont ainsi une clientèle cible pour l’ergothérapeute. En effet, leur symptomatologie a généralement un grand impact sur leur fonctionnement au quotidien, les menant parfois jusqu’à l’arrêt de travail.

Selon L’Ordre des ergothérapeutes du Québec, lors de ses interventions en santé mentale, « l’ergothérapeute soutient la personne pour qu’elle atteigne un niveau optimal de fonctionnement autonome dans la communauté ». Notamment, dans un contexte de clinique privée, les mandats reçus par l’ergothérapeute sont généralement axés vers le retour au travail du client. D’ailleurs, selon une étude réalisée avec des personnes souffrant de dépression , des interventions en ergothérapie permettraient de favoriser le rendement de l’employé au travail et de diminuer le taux d’absentéisme.

Quelles sont les interventions de l’ergothérapeute en santé mentale ?

Tout d’abord, l’ergothérapeute procédera à l’évaluation holistique du client, afin de mettre en lumière les difficultés qu’il rencontre au quotidien, ainsi que les stratégies qu’il possède pour les surmonter.

Par la suite, l’ergothérapeute fera l’enseignement de diverses stratégies et guidera son client pour qu’il découvre celles qui lui sont le plus utiles et qui correspondent davantage à sa réalité. Ainsi, l’ergothérapeute peut travailler sur :

• l’hygiène du sommeil ;
• la gestion de l’énergie ;
• la gestion de l’anxiété et des pensées négatives ;
• l’équilibre occupationnel ;
• le développement ou la reprise d’une routine de vie structurée ;

afin de permettre au client d’optimiser son fonctionnement au quotidien. Ainsi, l’ergothérapeute guidera le client vers une répartition équilibrée de ses activités dans sa routine hebdomadaire. Parfois même, le rôle de l’ergothérapeute ira jusqu’à guider le client vers de nouvelles activités, afin de l’aider à cerner ses intérêts. De ce fait, les activités plaisantes pourront être intégrées à la routine de vie, favorisant le bien-être au quotidien.

Globalement, l’ergothérapeute vise à favoriser la réactivation du client, afin d’améliorer son fonctionnement au quotidien. L’ergothérapeute s’assura donc que la routine occupationnelle des clients soit satisfaisante pour eux, avant de penser y intégrer le travail. D’ailleurs, des simulations de tâches de travail pourront éventuellement être utilisées pour maximiser les capacités fonctionnelles du client. Ces dernières autant dans la dimension physique, affective et cognitive, seront travaillées directement dans la tâche. L’ergothérapeute utilisera ses connaissances dans l’analyse de l’activité afin que ses interventions demeurent un juste défi pour le client, favorisant ainsi son sentiment d’efficacité personnelle en lui faisant vivre des succès.

Audrey-Anne Pelletier, ergothérapeute

1. Schene AH, Koeter MWJ, Kikkert M, et al: Adjuvant occupational therapy for work-related major depression works: randomized trial including economic evaluation. Psychological Medicine 37:351-362, 2007.

Articles connexes

ergotherapie-en-sante-mentale-c-est-pour-qui-300x200

L’ergothérapie en santé mentale: c’est pour qui?

Lire la suite
image-ergotherapie-300x200

L’ERGOTHÉRAPIE, qu’est-ce que c’est au juste?

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!