Le vertige paroxystique positionnel bénin (ou VPPB) est une problématique du système vestibulaire périphérique qui cause des vertiges soudains et intenses chez la personne qui en est atteinte. Il s’agit du trouble vestibulaire le plus fréquent et heureusement, malgré son nom complexe, le VPPB est en fait une pathologie relativement simple qui se traite facilement avec les manœuvres appropriées !

Le système vestibulaire se situe dans l’oreille interne et joue un rôle majeur dans notre capacité à rester en équilibre. Pourquoi ? Parce qu’il a pour fonction de détecter les différents mouvements/positions de notre tête dans l’espace et d’envoyer ces informations à notre cerveau.

La partie du système vestibulaire qui est atteinte lors d’un VPPB est le labyrinthe.

Celui-ci se compose de trois canaux semi-circulaires (en jaune sur l’image) qui détectent chacun des mouvements de la tête dans un plan précis grâce au liquide qu’ils contiennent.

canaux_osseux

Lors d’un VPPB, des petits cristaux dans le système vestibulaire se détachent de leur emplacement habituel et se retrouvent en circulation dans un des canaux du labyrinthe. Cela a pour conséquence de provoquer un déséquilibre lors des mouvements de la tête qui stimulent le canal en question. Le vertige qui est ressenti est donc le résultat de ces fameux cristaux qui se promènent à un endroit où ils ne devraient pas.

Les vertiges dus à un VPPB présentent des caractéristiques bien précises.

Premièrement, la sensation de vertige est rotatoire. La personne qui souffre d’un VPPB a l’impression que ça tourne autour d’elle.

Deuxièmement, cette sensation rotatoire est provoquée par des changements de position de la tête et/ou du corps dans l’espace.

Finalement, les vertiges sont soudains, vifs et de courte durée (habituellement moins d’une minute). De plus, des nausées ou même des vomissements peuvent être associés à ces vertiges.

La bonne nouvelle, c’est que même si ces symptômes sont très intenses et peuvent être très anxiogènes, le VPPB n’est pas un problème de santé grave. Pour le traiter, il s’agit simplement d’effectuer certaines manœuvres pour sortir les cristaux du canal où ils se sont retrouvés et ainsi mettre fin au déséquilibre ressenti lorsque l’on bouge la tête. Ces manœuvres peuvent être effectuées par des physiothérapeutes qui sont formés en rééducation vestibulaire.

Même si le VPPB constitue une cause très fréquente d’étourdissements, il faut être conscient qu’il existe une multitude d’autres causes possibles à ceux-ci. Il est donc important, si vous souffrez d’étourdissements, de consulter un professionnel de la santé qui sera en mesure de bien évaluer votre condition afin d’identifier la cause du problème et agir en conséquence.

Par Karine Goulet, physiothérapeute, Axo Physio Val-Bélair

Articles connexes

shutterstock_265978985-300x215 (1)

Vertiges et étourdissement : les comprendre et les traiter

Si vous éprouvez des étourdissements ou vertiges fréquents dans vos activités quotidiennes, lorsque vous êtes immobile, ou si vous avez de la difficulté à voir […]

Lire la suite
Vertiges_reeducation_vestibulaire_Quebec-300x219

Vertiges/étourdissements et les hypofonctions vestibulaires

Quand on parle d’hypofonction vestibulaire, on fait référence à ce qui est plus communément appelé: vestibulite, neuronite, labyrinthite, maladie de Ménière ou encore post-traumatique (contusion […]

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!