L’épicondylite, communément appelée « tennis elbow », est en fait une tendinopathie des muscles extenseurs du poignet et des doigts. Ces muscles s’attachent sur l’épicondyle, une petite bosse osseuse située en externe du coude. La tendinopathie peut aller d’un simple processus inflammatoire au niveau des tendons jusqu’à la dégénérescence de ceux-ci.

Les causes de l’épicondylite

L’épicondylite est souvent décrite comme étant une blessure de surutilisation. Elle se manifeste souvent suite à un ou des mouvements répétitifs sollicitant les muscles épicondyliens d’une manière inhabituelle. Cette surutilisation résulte souvent du travail à l’ordinateur, d’un travail de construction ou suite au début d’une nouvelle activité comme le jardinage, le pelletage, l’entretien ménager etc. Elle peut également être d’origine traumatique. En effet, l’épicondylite peut également être causée par un effort brusque et soudain ou par un coup sur la face latérale du coude. On peut également observer cette blessure suite à un mauvais ajustement du poste de travail, une compensation entrainant une irritation des muscles épicondyliens ou encore une dysfonction cervicale créant une irritation du nerf innervant cette région.

L’épicondylite se manifeste généralement par :

• Une douleur à la face externe du coude ou de l’avant-bras.
• Une douleur aux mouvements de flexion/extension du coude ou en tournant la main vers le sol ou le plafond.
• Une douleur qui augmente avec les mouvements du poignet ou des doigts.
• Une diminution de la force musculaire en soulevant ou en prenant des objets, même légers.

Traitement de l’épicondylite en physiothérapie

En ce qui concerne la phase aigüe, le traitement de l’épicondylite consiste tout d’abord à diminuer le stress sur le tendon. Des modalités analgésiques (glace, ultrasons, courants, étirements, massage, etc.) sont souvent utilisées et le repos du membre supérieur est à privilégier. En phases subaigüe et chronique, l’inflammation n’est plus problématique. À cette étape, il est donc primordial d’axer les traitements sur le renforcement musculaire et la pratique des gestes sportifs ou de travail dans le but de favoriser le remodelage des tissus et d’augmenter la résistance des tendons.
N’hésitez pas à rencontrer rapidement un professionnel de la physiothérapie afin de diminuer les impacts de cette blessure sur votre quotidien et vos activités.

Mélissa Lequy, TRP
Axophysio Ancienne-Lorette

Articles connexes

Golf_conseils_Physio_Quebec

Sports d’été – Les pathologies associées à la pratique du golf

Lire la suite
blessures-ordinateurs-physio-quebec-300x200

Comment éviter les blessures d’ordinateur ?

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!