Une scoliose est une déformation de la forme de la colonne vertébrale dans tous les plans (tridimensionnelle).

Cette déformation permanente ébranle le développement normal du schéma corporel. Comme la personne atteinte de scoliose bouge constamment avec un mauvais alignement, cette mauvaise posture constitue sa normalité et contribue à aggraver sa scoliose.

Qu’est-ce qui peut causer une scoliose?

Il existe différents types de scolioses.

Les scolioses d’adaptation : surviennent lorsque la colonne vertébrale compense pour une rotation du bassin, une jambe plus courte, un torticolis ou autres.

Les scolioses congénitales : impliquent une malformation vertébrale à la naissance. Les scolioses neurologiques et dystrophiques : dues à une atteinte neurologique.

Les scolioses antalgiques (ou fausses scolioses) : dues à la mise en place de mécanisme automatique de défense dont le rôle est de masquer la douleur souvent d’origine lombaire et/ou sacro-iliaque.

Les scolioses idiopathiques (ou vraies scolioses) : dont la cause est inconnue, elles impliquent une rotation vertébrale des épineuses dans la concavité de la courbe. 40% des scolioses idiopathiques pourraient être expliquées par des facteurs génétiques.

Contrairement à la croyance populaire, une mauvaise posture ne cause pas une scoliose, mais elle peut l’aggraver.

Personnes touchées

La scoliose débute généralement pendant l’enfance, de la naissance jusqu’à la puberté.

L’âge important pour détecter la scoliose de l’adolescence est entre 10 et 12 ans ou en fonction du pic de croissance (11 à 13 ans chez la fille, 13 à 15 ans chez le garçon), car il s’agit de la période la plus à risque.

La scoliose idiopathique est la forme de scoliose la plus commune à l’adolescence et touche environ 2 à 4 % des adolescents au Québec. De plus, les filles sont davantage touchées par cette atteinte.

  

Diagnostic

La scoliose se présente visuellement par une ou plusieurs courbures au niveau du dos avec une bosse appelée gibbosité lorsqu’il y a une rotation des vertèbres vers la concavité de la courbe. Plusieurs signes observables peuvent indiquer la présence d’une scoliose :

  • une asymétrie de l’angle de taille ;
  • une posture débalancée : la tête ne semble pas centrée avec le bassin ou les fesses (plus d’un côté ou de l’autre) ;
  • une jambe semble plus courte que l’autre ;
  • un débalancement des épaules : une épaule plus élevée que l’autre;
  • une bosse (gibbosité) lorsque la personne se penche.

Toutefois, pour qu’un diagnostic de scoliose soit émis, il faut pouvoir mesurer un angle d’au moins 10 degrés sur une radiographie prise de dos.

Une consultation de routine avec un pédiatre ou un physiothérapeute peut également mener au diagnostic d’une scoliose.

Traitement

Dépendamment de l’âge, de l’origine de la scoliose et de sa sévérité, différents modalités de traitements sont offertes en physiothérapie dans le but de contrôler les douleurs engendrées par la scoliose et pour limiter la progression des courbes :

  • traitement de la douleur;
  • conseils posturaux;
  • exercices respiratoires;
  • exercices d’assouplissement;
  • exercices de stabilisation et de proprioception;
  • exercices de détorsion;
  • travail myofascial des chaines latérales.

 

Complications liés à la scoliose

Une scoliose non traitée peut provoquer diverses complications, telles que des problèmes cardiorespiratoires, neurologiques, fonctionnels et même psychologiques.

La clé de la réussite pour le traitement efficace d’une scoliose réside dans la précocité des interventions. Au moindre soupçon, il est essentiel de rencontrer un physiothérapeute qualifié afin de corriger le plus rapidement possible quelconque anomalie.

Après avoir procédé à l’évaluation de la scoliose, le physiothérapeute pourra ainsi dresser un programme de traitement adéquat.

En profondeur

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site Internet de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec pour notamment y retrouver un test de dépistage de la scoliose : https://oppq.qc.ca/articles_blogue/la-scoliose-idiopathique-chez-lenfant-et-ladolescent-que-faut-il-savoir/

Au coup d’œil, la silhouette de votre enfant, celle d’un de vos proches ou la vôtre vous inquiète ? Pour évaluer l’état d’une scoliose, rien ne vaut l’avis d’un professionnel.

Vos professionnels en physiothérapie de la région de Québec chez Axo Physio peuvent évaluer une scoliose ou tout autre mal de dos, et offrir un traitement personnalisé. N’hésitez pas à nous rencontrer.

Articles connexes

Jai-de-l-arthrose-Que-puis-je-faire-300x200

J’ai de l’arthrose : Que puis-je faire?

Lire la suite
exercices-stabilisation-lombaire-300x200

5 exercices de stabilisation lombaire à faire à la maison

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!