Rééducation sensitive des douleurs

La méthode de rééducation sensitive de la douleur existe depuis 2003. Elle a été développée en Suisse par Claude Spicher, ergothérapeute, et ses collègues.

Qu’est que la rééducation sensitive?

Cette méthode évalue et tente de traiter les troubles somesthésiques afin, essentiellement, de diminuer les douleurs neuropathiques spontanées (au caractère électrique, de brûlures, etc) et/ou provoquées, ce que l’on appelle l’allodynie mécanique.

Cette méthode tente de diminuer les douleurs neuropathiques à partir de la peau : les sensations de brûlures, les douleurs au caractère électrique « irradiante », « élancement », « étirement », sans oublier la rééducation de l’hyposensibilité.

Objectifs de la rééducation sensitive :

  • Améliorer la sensibilité

Le but premier de la technique de rééducation de l’hyposensibilité est d’améliorer la sensibilité, diminuer les sensations bizarres et donc, d’améliorer au moins une partie de la fonction (par exemple : préhension, équilibre). Par conséquent, la rééducation de l’hyposensibilité est d’abord une méthode qui cherche à modifier le sens vibrotactile.

Elle est basée sur la neuroplasticité du système somesthésique, via les axones sains. Dans ce sens, cette méthode cherche à réapprendre au client à percevoir c’est-à-dire à distinguer des sensations bizarres d’autres sensations bizarres pour stimuler des mécanismes de suppléance, la neuroplasticité.

  • Traiter les névralgies

Dans un deuxième ordre, la rééducation sensitive est utilisée pour tenter de traiter les névralgies ou douleurs neuropathiques spontanées dont, entre autres, le syndrome régional douloureux complexe (SRDC). Vous ne tolérez pas le contact de vos vêtements car cela vous dérange au point de ne pas vous habillez normalement, voire tout simplement de ne plus vous chaussez? Si tel est votre situation, vous souffrez peut-être d’une névralgie et nous pouvons vous aider. Les névralgies sont avant tout caractérisées par des douleurs permanentes dites incessantes. Le client n’a jamais de répit même sans stimulation. Le mal est incessant, même au repos, 24 heures sur 24.

Déroulement d’une séance

En clinique, l’ergothérapeute procèdera à une entrevue semi-structurée pour documenter votre symptomatologie par rapport à votre expérience douloureuse. Vous aurez à compléter un questionnaire d’auto-évaluation pour identifier les douleurs qui vous perturbent et leur intensité. Par la suite, l’ergothérapeute procédera à un test de sensibilité à l’aide de monofilaments, de différente taille, afin de détecter si votre peau perçoit les sensations ou non. L’ergothérapeute sera en mesure de délimiter la région affectée, à l’aide de vos réponses, et d’identifier si votre peau est peu sensible au toucher ou au contraire, hypersensible, ce qui occasionne dans les deux cas, des douleurs inconfortables.

Suite à ces tests, l’ergothérapeute sera en mesure de vous enseigner le protocole de désensibilisation approprié à votre condition afin que vous puissiez le faire à votre domicile. L’ergothérapeute assurera un suivi de votre condition afin d’évaluer l’évolution du traitement.

De plus, l’ergothérapeute vous expliquera le phénomène de la douleur et vous enseignera des stratégies de gestion de la douleur afin de vous aider à mieux les contrôler.