Ergothérapie pour enfants :

CLIENTÈLES POUVANT FAIRE L’OBJET D’UNE INTERVENTION EN ERGOTHÉRAPIE PÉDIATRIQUE

Les services s’adressent par exemples aux bébés prématurés, aux enfants présentant une hypotonie congénitale, un syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF),  une déficience intellectuelle (trisomie, divers syndromes).  Des enfants présentant le syndrôme de autisme, un déficit attention (TDA ou TDAH) ou un trouble de développement de la coordination (TDC) peuvent aussi bénéficier des services en ergothérapie. L’ergothérapie peut aussi aider les enfants atteints d’une DMC (déficience motrice cérébrale), des atteintes musculo-squelettiques ou autres conditions orthopédiques.

Nos services d’ergothérapie sont offerts aux enfants présentant les limitations suivantes:

  • Retard de développement moteur global (équilibre assis et debout, déplacement, etc.) ;
  • Acquisition tardive des capacités de développement moteur fin (problème de motricité fine, de préhension, de dextérité fine, etc);
  • Problème ou retard de développement au niveau perceptivo-cognitif (schéma corporel, construction visuo-motrices, coordination, concept des formes);
  • Trouble dans l’acquisition des préalables scolaires (préhension du crayon, pré-écriture, découpage, coloriage, etc);
  • Déficiences motrices variées affectant la motricité et/ou la réalisation des habitudes de vie ;
  • Difficulté d’écriture;
  • Difficulté autonomie (manque d’autonomie pour s’habiller, manger, se laver, etc);
  • Troubles sensoriels;
  • Toute autre problématique affectant l’autonomie au quotidien, le jeu ou l’intégration/la performance scolaire.

MOYENS D’INTERVENTION

Une fois l’analyse de la situation complétée, l’ergothérapeute procède à l’élaboration d’un plan d’intervention qui visera l’amélioration de l’autonomie et de la participation de l’enfant dans les différentes activités du quotidien.

LES DIFFÉRENTES MODALITÉS EMPLOYÉES SONT LES SUIVANTES :

  • Utilisation du jeu et de différentes activités ludiques afin de stimuler la motivation et de favoriser le développement des capacités.
  • Propositions d’adaptations matérielles, d’adaptations de l’environnement ou recommandations d’équipements spécialisés dans le but d’améliorer le fonctionnement de l’enfant.
  • Collaboration, sensibilisation et enseignement auprès de la famille et des autres intervenants (soit dans le milieu médical, préscolaire ou scolaire) afin de mettre en application les apprentissages et uniformiser les actions.

Notre équipe d’ergothérapeutes pour enfants mettra tout en oeuvre pour aider votre enfant dans l’acquisition de ses habiletés et le développement de son autonomie selon ses besoins.

 

Voici un tableau résumant le niveau d’autonomie habituellement attendu selon l’âge de l’enfant:

Age Alimentation Soins personnels/ hygiène/ continence Habillage Tâches domestiques
2 ans boit seul et peut tenir une tasse pourvue d’une anse avec une seule main se lave avec assistance enlève son manteau et ses chaussures si détachés (24 mois) §  range ses jouets à la demande de ses parents
boit à la paille efficacement en aspirant participe au brossage des dents – tente de se brosser les dents seul par imitation de l’adulte ·        enlève un pantalon muni d’une bande élastique à la taille §  imite ses parents faire certaines tâches domestiques
mange avec une cuillère par lui-même et pousse la nourriture dans la cuillère avec ses doigts ·        commence à se frotter seul sous la douche (~2 ans et demi) ·        déboutonne les gros boutons
·        essuie son nez avec un mouchoir (2 ans et demi) ·        commence à enfiler seul des vêtements
·        a acquis la propreté de jour avec accidents occasionnels ·        met son manteau et sa chemise
·        avise quand il a besoin d’aller à la toilette et y va seul
3 ans ·        mange seul sans nécessiter une surveillance constante ·        se lave sous supervision (sauf pour les cheveux) ·        enfile et retire un chandail avec un minimum d’aide ·        peut épousseter avec de l’aide
·        utilise une fourchette et pique les aliments ·        brosse ses cheveux avec aide ·        met ses chaussettes et ses chaussures (erreurs possibles dans la concordance du pied et de la chaussure) ·        transporte les objets sans les échapper
·        peut étendre du beurre mou sur une tartine avec un couteau ·        brosse ses dents mais peut nécessiter qu’on repasse ·        attache de gros boutons ·        essuie ses dégâts liquides
·        peut verser du liquide d’un contenant à un autre ·        peut mettre le dentifrice sur la brosse à dents avec supervision de l’adulte ·        se déshabille et s’habille sous supervision
·        utilise un mouchoir, mais s’essuie davantage qu’il ne se mouche ·        détache complètement la fermeture de son blouson
·        utilise la toilette de façon autonome, mais peut avoir besoin d’aide pour s’essuyer et pour replacer ses vêtements
·        commence à être sec la nuit
4 ans ·        commence à être plus propre en mangeant ·        se brosse les dents seul avec supervision ·        enlève complètement son chandail seul ·        prépare un bol de céréales sèches et des collations simples
·        tient ses ustensiles comme un adulte ·        se lave seul et sans aide, sous supervision des parents. Requiert de l’aide pour préparer le bain ·        s’habille sans surveillance mais a besoin d’aide pour les fermetures ·        aide à effectuer des tâches domestiques simples
·        se sert d’un couteau pour couper les aliments, mais nécessite encore de l’aide pour couper les aliments plus résistants ·        se lave les cheveux avec supervision ·        enfile ses chaussettes et chaussures ·        range sa chambre avec légère supervision
·        peut nécessiter de l’aide pour s’essuyer correctement après une selle ·        attache ses chaussures (velcro) ·        aide à trier le linge
·        peut déchirer le papier de toilette par lui-même (4 ans et demi) ·        essaie de faire ses lacets ·        aide à ranger ses vêtements
·        tire la chasse d’eau de la toilette ·        peut boutonner ses vêtements complètement ·        aide à mettre le couvert
·        passe la ceinture dans les ganses du pantalon
5 ans ·        utilise le couteau pour étendre du fromage mou sur une tranche de pain ·        se lave seul et sans aide, sous supervision des parents. Requiert de l’aide pour préparer le bain ·        s’habille et de se déshabille sans supervision et sans aide ·        range correctement ses jouets
·        ouvre les emballages des aliments ·        se brosse et peigne ses cheveux sous supervision ·        peut réclamer de l’aide pour attacher ses souliers ·        peut préparer un sandwich ou des tartines
·        mouche et essuie son nez spontanément ·        fait et défait des noeuds ·        aide à sortir les ordures ménagères
·        L’entraînement à la propreté est habituellement terminé entre l’âge de 4 et 6 ans; l’enfant peut alors aller à la toilette même dans des environnements nouveaux. ·        fait son lit adéquatement
·        met ses vêtements au lavage

Difficulté quant au développement des prérequis scolaires (coloriage, pré-écriture, découpage)

Votre enfant entrera bientôt à la maternelle et vous êtes inquiets quant à l’acquisition des prérequis scolaires? Votre enfant est à la maternelle et n’arrive pas à suivre le reste de son groupe dans les activités de bricolage, incluant du coloriage, de la pré-écriture et du découpage?

Tout d’abord, il est important de connaitre le développement attendu d’un enfant quant aux activités préscolaires. En ce qui concerne le découpage, vers 5 ans, il est attendu que l’enfant découpe un carré, un rectangle ou encore un triangle. Tranquillement, l’enfant arrivera à découper un cercle, pour que vers ses 6 ans, il arrive à découper une forme davantage complexe incluant des changements de direction. Avant cela, l’enfant apprend tranquillement à manipuler des ciseaux et découpe des bandelettes, mais ne vous inquiétez pas s’il n’arrive pas à suivre la ligne lors d’un découpage (Clinique Multidisciplinaire en Santé). En ce qui concerne la prise du ciseau, plusieurs prises sont considérées comme étant fonctionnelles, il n’y a pas une seule prise adéquate. L’ergothérapeute pourra aider votre enfant à trouver la prise qui lui convient et qui sera fonctionnelle et à le faire cheminer dans l’apprentissage du découpage.

Concernant l’acquisition des traits nécessaires à la pré-écriture (lignes horizontales, lignes verticales, lignes diagonales, cercle), plusieurs éléments sont à tenir en compte. Il s’agit d’un défi complexe pour les jeunes puisque cela demande plusieurs fonctions physiques (entre autres la dissociation des doigts, et de la force dans les arches de la main) et cognitives (entre autres la perception et la mémoire visuelle et la reconnaissance des formes graphique) (Schneck et Case-Smith, 2015). Quand on demande à un enfant d’imiter, de recopier ou de faire des traits nécessaires à la pré-écriture, on lui demande donc un grand défi! Si votre enfant éprouve des difficultés, cela peut être expliqué par différentes causes physiques ou cognitives et l’ergothérapeute identifiera ce qui est le plus difficile pour votre enfant et l’aidera à le travailler tout en s’amusant, afin que les activités papiers-crayons deviennent amusantes pour votre enfant! De plus, il est important de savoir que l’acquisition d’une prise fonctionnelle du crayon se fait par étape et qu’il faut laisser l’enfant explorer et passer par ces différentes étapes. Également, il n’y a pas qu’une seule prise qui soit fonctionnelle (Schwellnus et coll., 2012). Si la prise du crayon de votre enfant vous inquiète, l’ergothérapeute est qualifié pour le travailler avec votre enfant. Il est important d’intervenir rapidement auprès d’un enfant qui éprouve de la difficulté dans la sphère de la pré-écriture, afin qu’il n’entretienne pas une relation négative avec celle-ci, qui pourrait amener à de l’évitement et avoir une incidence sur son écriture par la suite (Santangelo et Graham, 2015).

Ensuite, en ce qui concerne le coloriage, il n’est pas attendu qu’avant l’âge de 4 ans l’enfant tente de rester dans des lignes en coloriant. C’est vers l’âge de 4 ans que l’enfant commence à avoir conscience du concept des ‘’lignes’’ délimitant un espace. Mais à cet âge, il est encore normal que l’enfant dépasse les lignes. Vers l’âge de 6 ans, on peut s’attendre à des coloriages beaucoup plus appliqués avec peu de déviations des traits. La grosseur du dessin à colorier, la sorte de crayon utilisé et le nombre d’items à colorier sur la feuille sont plusieurs éléments à tenir en compte selon le niveau de développement de votre enfant. L’ergothérapeute pourra vous aider et vous donner de judicieux conseils pour aider votre enfant dans le coloriage, selon les caractéristiques de votre enfant et les difficultés rencontrées.

Dans toutes ces sphères, il est important de garder en tête qu’un enfant se développe à son propre rythme et que les tranches d’âges mentionnées ne sont présentes qu’à titre indicatif. Toutefois, si vous êtes inquiets et que votre enfant n’arrive pas à suivre le reste de son groupe, une évaluation en ergothérapie pourrait vous permettre de voir si votre enfant suit le développement attendu concernant les prérequis scolaires. L’ergothérapeute pourra ensuite travailler avec votre enfant afin de l’aider dans son développement, notamment en ce qui concerne la tenue du ciseau et du crayon ainsi que l’organisation de l’enfant avec ces outils dans les mains, afin qu’il puisse les utiliser de manière fonctionnelle et adaptée à ce qui est attendu de lui.

Références

Clinique Multidisciplinaire en Santé, UQTR. L’acquisition des tâches motrices préscolaires
chez nos élèves.
Document inédit.

Santangelo, T. & Graham, S. (2016). A comprehensive meta-analysis of handwriting instruction. Educational Psychology Review, 28(2). 225-265.

Schneck, C. M. & Case-Smith, J. (2015). Prewriting and Handwriting Skills. Case-Smith, J., O’Brien (dir.) Occupational Therapy for Children and Adolescents. (7e éd., vol.1 p. 498-524). Missouri : Elsevier.

Schwellnus, H., Carnahan, H., Kushki, A., Polatajko, H., Missiuna, C., & Chau, T. (2012). Effect of pencil grasp on the speed and legibility of handwriting in children. American Journal of Occupational Therapy, 66, 718-726.

Développement du jeu

Le jeu est l’activité la plus importante dans l’enfance. C’est à travers le jeu que l’enfant développe les habiletés sociales comme le respect, il apprendra comment respecter et se faire respecter. Le jeu permet également à l’enfant de développer certains aspects de son développement moteur fin ou global ou encore de son développement cognitif. Il est donc nécessaire que le jeu fasse partie du quotidien de l’enfant, autant pour son épanouissement que pour son développement personnel. Voilà à quoi devraient ressembler les étapes d’évolution du jeu d’un enfant en fonction de son âge.

Vers l’âge de 1 ans…

L’enfant est intéressé envers les jeux de type sensori-moteur, c’est-à-dire qu’il explore son environnement, manipule les objets qu’il trouve, les secoue, les porte à sa bouche, les fait bouger. C’est sa manière de comprendre la fonction des différents objets qui l’entoure. À cet âge, l’enfant commence également à réaliser des jeux de construction, mais ce type de jeux n’est pas autant présent que le sensori-moteur. L’enfant aime assembler et construire des objets, comme empiler des blocs pour former une tour ou façonner de la pâte à modeler.

Vers l’âge de 2 ans…

Il est attendu que l’enfant ait un jeu en parallèle. C’est-à-dire qu’il joue à côté d’un autre enfant, sans avoir d’interaction avec lui. C’est également l’âge à laquel l’enfant commence à initier des jeux symboliques, soit des jeux qui viennent de l’imaginaire de l’enfant. Il peut également changer la fonction d’un jouet pour une autre, par exemple construire une fusée avec des blocs. L’enfant aime explorer et apprécie beaucoup les jeux d’eau et de sable. C’est à cet âge également que l’enfant commence à participer à des jeux coopératifs simples, comme par exemple lancer un ballon à l’autre.

Vers l’âge de 3 ans…

L’enfant imagine des histoires et créer ses propres règles de jeux. Il aime jouer en petit groupe et développe quelques amitiés. L’enfant commence à faire preuve d’humour. Il comprend le principe d’attendre son tour pour jouer et il apprécie les jeux actifs. À cet âge, l’enfant fait facilement des casse-têtes d’environ 6 grosses pièces.

 Vers l’âge de 4 ans…

L’enfant aime dessiner et jouer avec des jeux ayant de plus petites pièces puisqu’il a maintenant une meilleure coordination. Il réalise des casse-têtes de 4 à 12 pièces et peut construire une tour de 7 à 10 blocs. L’enfant est capable de trier certains objets par formes ou par couleur. Il aime danser et suivre le rythme d’une chanson. L’enfant préfère souvent jouer avec les autres enfants à des jeux coopératifs où il y a un but à atteindre. Le jeu coopératif peut être constructif ou symbolique (comme la construction d’un vaisseau spatial ou jouer aux espions respectivement). Il partage ses jouets et peut jouer de longues périodes de temps. À cet âge, l’enfant aime inventer des histoires et jouer à « faire semblant » en jouant un rôle autre et en en distribuant à d’autres enfants. L’enfant est en mesure d’effectuer plusieurs tours avec une balle, comme l’attraper, la lancer et donner un coup de pied sur celle-ci.

Vers l’âge de 5 ans…

Il est attendu de l’enfant qu’il apprécie les jeux compétitifs et qu’il ait le désir de gagner. L’enfant commence à apprécier les jeux plus structurés dans lesquels il y a des règles. Il peut normalement faire du tricycle, sauter par-dessus de petits objets, suivre une ligne en découpant et il arrive à bien contrôler son crayon lorsqu’il dessine ou colorie.

Si vous êtes inquiets quant au développement du jeu de votre enfant, une évaluation en ergothérapie pourrait vous aider.

L’ergothérapeute pourra identifier le stade de jeu de votre enfant et vous fournir des idées d’activités et de jeu à effectuer avec votre jeune pour l’aider à se développer selon son niveau de développement actuel et ses champs d’intérêt. L’ergothérapeute pourra également vous aider à adapter certains jeux afin qu’ils répondent aux besoins qui auront été identifiés chez votre enfant.

Références :

Bee, H. & Boyd, D. (2012). Les Âges de la Vie (4e éd). Saint-Laurent, Canada : ERPI

Portail Enfance. (s.d.). Jeu. Repéré à http://www.portailenfance.ca/wp/modules/readaptation-a-bases-communautaires/jeux/

Portail Enfance. (s.d.). Les étapes de développement de l’enfant de la naissance à l’adolescence. Repéré à http://www.portailenfance.ca/wp/modules/developpement-de-lenfant/grandes-etapes-du-developpement/?fbclid=IwAR1X-hFqGK5UQvrbUlSktlMfX_2PY-TnmoH6G7ltgbScfwmFPNHM_9_VaXs

 

Trouble développemental de la coordination (TDC) ou dyspraxie motrice

Ce trouble réfère aux enfants qui perçoivent des difficultés nettement supérieures à effectuer plusieurs tâches motrices par rapport à ce qui serait attendu pour leur âge. Ils peuvent être plus lents que les autres ou encore plus maladroits que ses pairs et cela interfère dans son quotidien. Le trouble développemental de la coordination n’est pas causé par une déficience intellectuelle ou tout autre diagnostic qui pourrait avoir un effet sur les capacités motrices de l’enfant, comme des difficultés visuelles.

Vous pouvez donc consulter un ergothérapeute si…

…vous avez des doutes quant au développement de la coordination de votre enfant, afin qu’une évaluation du développement moteur et de la coordination de votre enfant soit fait. Le diagnostic de TDC doit être donné par un médecin, mais il n’est pas rare que ce dernier s’appuie sur le rapport d’évaluation d’un ergothérapeute pour le poser. Donc, si votre enfant vous semble davantage maladroit que la moyenne des enfants de son âge, s’il évite les activités physiques demandant de la coordination, s’il ne participe pas en éducation physique et reste en retrait à la récréation, s’il a de la difficulté à apprendre de nouvelles tâches motrices, si son écriture est pratiquement illisible, nos ergothérapeutes en pédiatrie pourront vous aider.

…un diagnostic de TDC a été émis par un médecin et vous souhaitez mettre toutes les chances du côté de votre enfant afin de favoriser son développement moteur. Les ergothérapeutes travaillant en pédiatrie chez Axo Physio ont de l’expérience avec ce type de clientèle et utilisent plusieurs approches basées sur les données probantes pour aider votre enfant à progresser malgré son diagnostic. Une bonne prise en charge fait en sorte que l’enfant peut s’améliorer de manière importante, ce qui est encore plus vrai si les interventions ont débuté de manière précoce.

Références

O’Brien., J. (2015). Application of Motor Control/Motor Learning to Practice. Case-Smith, J., O’Brien (dir.) Occupational Therapy for Children and Adolescents. (7e éd., vol.1 p. 193-219). Missouri : Elsevier.

Chu Stainte-Justine. (2017). Soins et services : Clinique du trouble développemental de la coordination. Repéré à https://www.chusj.org/fr/soins-services/T/TDC/Soins

Nos ergothérapeutes en pédiatrie, formés spécifiquement dans l’évaluation et le traitement des enfants:

Jessy Tanguay

Cliniques:

  • Axo Charlesbourg   418-260-9898
  • Axo St-Émile    428-915-2212

Lydia Guay

Clinique:

  • Axo Mailloux à Limoilou     418-661-1717

Maude Marchand

Cliniques:

  • Axo Ancienne-Lorette   418-874-1144
  • Val-Bélair    418-843-5555

Myriam Bastien

Clinique:

  • Axo Courville à Beauport    418-660-6722

 

 

 

Karine Caissy

Clinique:

  • Axo Noter-Dame-des Laurentides (NDL)/ Lac St-Charles    418-849-6555

 

Sarah-Anne Gagnon-Anctil

Clinique:

  • Axo Val-Bélair    418-843-5555

Nous vous offrons aussi des soins complets en pédiatrie dans plusieurs sphères de la réadaptation, soient en physiothérapie, ergothérapie, ostéopathie, orthophonie.