Lorsqu’un traumatisme survient, qu’il soit mineur ou majeur, une question nous vient souvent en tête : Est-ce que je devrais mettre de la chaleur ou de la glace sur ma blessure ?

Pour répondre adéquatement à cette interrogation, il faut tout d’abord savoir que suite à un traumatisme, les tissus guériront en suivant 3 phases :

La phase aiguë (inflammatoire) 

  • Durée de 48h jusqu’à 4 jours.
  • Caractérisé par : gonflement, chaleur, rougeur et douleur constante (inflammation).
  • La phase inflammatoire est nécessaire à la guérison car elle favorise la réparation des tissus blessés. Cependant, cette phase persiste parfois au-delà de sa durée normale. C’est à ce moment  qu’elle devient problématique.

La phase sub-aiguë (de réparation)

  • Durée variable selon la gravité de la blessure (environ 2 à 70 jours).
  • Pendant cette phase, les tissus se réparent et cicatrisent, mais l’organisation des fibres n’est pas optimale. Il faut donc être prudent car ils sont encore fragiles.

La phase chronique (de remodelage)

  • Peut s’étendre de 2 mois jusqu’à 1 an.
  • Les fibres des tissus sont de meilleures qualités et mieux organisées. La douleur s’estompe lors de cette phase.

Comment agir ? 

Lors de la phase aiguë : il est favorable d’appliquer de la glace car elle :

  • Diminue la circulation sanguine ce qui réduit les risques de saignements internes.
  • Diminue la douleur à court terme.
  • Limite l’inflammation.
  • Réduit les spasmes musculaires.

Lors de la phase sub-aiguë : il est important de se fier aux symptômes afin de décider comment intervenir car la chaleur et le froid peuvent être bénéfiques.

Il est conseillé d’appliquer de la chaleur si vous ressentez surtout:

  • De la raideur.
  • De l’ankylose.

Par contre, la glace serait idéale si:

  • Vous ressentez encore des signes inflammatoires (chaleur, rougeur, enflure, douleur constante.)

Parfois, une combinaison des deux pourrait être utilisée (contraste).

Lors de la phase chronique : il est préférable d’appliquer de la chaleur au besoin

En résumé :

GlaceBlessure_Physio_Quebec  ChaudBlessure_Physio_Quebec
Indications :
– Phase aiguë et sub-aiguë
lorsqu’il y a des signes                       inflammatoires.
– En phase sub-aiguë lorsqu’il ya des raideurs ou de l’ankylose.

– En phase chronique, au besoin.

Effets :
– Réduit les risques de saignements internes.

– Diminue la douleur.

– Limite l’inflammation.

– Diminue l’enflure.

– Réduit les spasmes musculaires.

– Augmente la circulation sanguine.

– Favorise la réparation des tissus endommagés.

– Améliore la souplesse.

– Diminue la douleur.

Application :   
– Aux heures ou aux 2-3 heures.

– 10 à 15 minutes max.

– Entourer d’une compresse humide.

– Il est aussi possible de faire une friction avec un glaçon lorsque la surface à traiter est petite (quelques secondes à 1 minute).

– Aux 2-3 heures ou au besoin

– 15 à 20 minutes.

– La chaleur humide est plus efficace car elle conduit mieux  la chaleur dans les tissus (enveloppement chaud, bain ou douche chaude).

Par Mélissa Lequy, Thérapeute en réadaptation physique chez Axo Physio Ancienne-Lorette.

 

Articles connexes

Neurocryostimulation_Physiotherapeute_Quebec-300x200

La Neurocryostimulation : Traiter par le froid, mais avec les avantages du chaud

Lire la suite

Les entorses et leurs stades

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!