Tous sportifs, qu’ils soient professionnels ou amateurs, sont en quête de performances et de dépassement. Cependant, l’entraînement nous blesse et nous fragilise. C’est donc la récupération qui nous rend plus forts. Voilà pourquoi il est primordial de maintenir un équilibre adéquat entre l’entraînement et le repos. Lorsque cet équilibre n’est pas maintenu, on peut en venir au surentraînement. Sauriez-vous détecter et prévenir le syndrome de surentraînement ?

Qu’est-ce que le surentraînement ?

Après un entraînement ou un effort sportif, il est normal de noter une certaine fatigue. Le sportif récupère habituellement dans les deux semaines qui suivent et voit même une amélioration de ses capacités. Le syndrome de surentraînement se produit lorsque la fatigue persiste au-delà de la phase de récupération. Il est souvent très difficile de faire la différence entre la surcharge physique et un effort intense, car la tolérance à l’entraînement varie d’une personne à une autre.

Comment se manifeste le surentraînement ?

  • La fatigue est le symptôme le plus commun.
  • Une diminution du niveau des performances.
  • Certaines modifications comportementales.
  • Perte de désir pour la compétition.
  • Diminution d’enthousiasme pour le sport.
  • Douleurs qui persistent, guérison plus lente.
  • Une fragilité plus grande aux blessures et aux virus.

Le surentraînement chez les jeunes

Les jeunes athlètes et leurs parents entretiennent souvent une grande passion pour le sport pratiqué. Lorsqu’ils commencent à performer, ils accumulent les victoires et le niveau de compétition augmente, ce qui élève du même coup l’intensité et l’exigence des entraînements. Les jeunes sportifs, n’ayant souvent pas l’âge et le jugement adéquat pour être critiques sur la quantité et la qualité des entraînements, acceptent de se coller à ses hautes exigences. Cependant, l’entraînement intense et répétitif peut entraîner des blessures graves et fréquentes chez les jeunes athlètes telles que : blessures aux plaques de croissances, arthrose et ostéoporose précoce, fractures de stress, etc. De plus, il y aurait également un impact négatif sur le développement global du jeune.

Considérant que la capacité d’adaptation est différente pour tous, voici des causes possibles du surentraînement chez les jeunes (et les moins jeunes !) :

  • Une charge d’entraînement trop intense.
  • Une charge d’entraînement mal répartit dans la semaine ce qui entraîne une récupération insuffisante.
  • Un apport alimentaire mal adapté à la charge d’entraînement.
  • Une évolution/progression trop rapide de l’entraînement.
  • Un manque de variation des gestes sportifs.
  • Le manque de repos entre les séances.

Heureusement, le surentraînement est un phénomène qui peut être évité en respectant quelques règles :

1. Encourager un rétablissement à court terme :

  • Se réserver une période de repos après l’activité sportive.
  • Dans l’heure qui suit l’entraînement, manger un repas qui contient des glucides et des protéines pour récupérer et favoriser la réparation tissulaire.

2. Promouvoir une récupération à plus long terme :

  • Pratique d’un sport à raison de 5x/semaine maximum.
  • Prendre une période de pause de 2 à 3 mois pour permettre au corps de guérir.

3. Mettre l’emphase sur le multisport :

  • Les sportifs qui pratiquent plusieurs sports se blessent moins et jouent plus longtemps que ceux qui se spécialisent dans un seul sport.

En conclusion, il est important de doser les entraînements et de se réserver des temps de repos pour permettre à notre corps et à notre esprit de récupérer. De cette manière, plusieurs blessures peuvent être évitées en plus d’améliorer les performances athlétiques. De plus, il est préférable de pratiquer plus d’un sport afin d’éviter encore une fois les blessures en variant les gestes sportifs.

Ne perdez pas de vue le but premier du sport : s’amuser !

Par Mélissa Lequy, Thérapeute en Réadaptation Physique chez Axo Physio Ancienne-Lorette.

Articles connexes

Entrainement_femmes_Enceinte_Quebec-300x200

Entrainement chez la femme enceinte

Lire la suite
Etirements_statiques_dynamiques_Quebec-300x200

Étirements statiques VS dynamiques

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!