Lors d’une activité physique intensive qui induit un stress répétitif, un os peut avoir de la difficulté à s’adapter aux contraintes et subir des fissures au niveau de sa surface. Il s’agit de la fracture de stress. Elles surviennent surtout dans la région de la jambe au niveau du tibia ou du pied au niveau des métatarses (orteils).  Bien que les fractures de stress surviennent plus facilement sur un os ostéoporotique, elles peuvent survenir à tout âge.

Symptômes de la fracture de stress

Une fracture de stress se manifeste par une douleur de la région affectée surtout lors de la mise en charge, une douleur à la palpation de l’os affecté et une inflammation de la région touchée. Elle peut être accompagnée par une perte de mobilité des articulations adjacentes.

Causes de la fracture de stress

Les fractures de stress sont causées par un stress répété ou excessif. Elles surviennent fréquemment chez le sportif et touchent plus souvent le coureur secondaire à une augmentation de l’intensité et du volume de l’entraînement. Une mauvaise technique de course peut aussi mener à ce type de fracture.

La « triade de l’athlète féminin » est une cause importante de la fréquence élevée des fractures de stress chez les jeunes femmes sportives.   Un entraînement intensif chez celles-ci combiné à des troubles alimentaires peuvent conduire à la perte du cycle menstruel (aménorrhée) et évoluer vers la fragilité osseuse.

Les os ostéoporotiques étant plus fragiles, ils sont plus susceptibles aux fractures.  Ainsi, la fracture de stress peut aussi toucher une femme active dans la cinquante.

Prévention

  • Un entraînement progressif permet à l’os de s’adapter aux contraintes imposées par l’activité;
  • Avoir une bonne technique de course ou d’entraînement;
  • Utiliser des chaussures adéquates lors de l’entraînement à la course;
  • Corriger les déséquilibres musculaires (correction de la faiblesse et/ou de la souplesse, musculaire);
  • Une alimentation saine et équilibrée assure l’apport nécessaire en calcium et vitamines D;
  • La prise de suppléments de calcium et vitamines D chez la femme active dans la cinquantaine.

Diagnostic de la fracture de stress

Pour déterminer s’il y a présence d’une fracture de stress, une radiographie sera demandée.  Par contre, étant une fissure au niveau de l’os, il se peut qu’elle ne soit pas visible.  Elle peut être visible quelques semaines suivant la fracture lorsque la guérison sera entamée et qu’un col osseux sera visible à l’imagerie. On pourra aussi vous suggérer de passer une scintigraphie osseuse qui permet de la déceler dès son apparition.

Traitements de la fracture de stress

Une consultation en physiothérapie en début d’entraînement permettra de corriger les déséquilibres musculaires et votre technique de course.

Lorsqu’une fracture de stress a été identifiée, vous devez cesser vos activités. Vous devrez fort probablement porter un plâtre ou botte Samson. Une médication pour la douleur et anti-inflammatoire pourrait vous être prescrite. Le temps de guérison est variable et se situe en général, entre 4 à 8 semaines. Une fois la fracture consolidée,  vous pourrez consulter en physiothérapie pour retrouver votre mobilité, force et souplesse musculaire et corriger les patrons de mouvement. Par la suite, vous pourrez retourner à vos activités de façon progressive.

Articles connexes

FracturePerone_Physiotherapie_Quebec-300x200

La fracture du péroné et le traitement en physiothérapie

Lire la suite
fracture-stress-physio-quebec

Cinq règles pour courir sans se blesser.

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!