Le rôle du kinésiologue auprès des vétérans  

 Chez Axo Physio, la prise en charge des Anciens Combattants se fait sous forme de programme interdisciplinaire orienté vers la gestion de la douleur chronique, comprenant généralement de l’ergothérapie, de la physiothérapie ainsi que de la kinésiologie.  

Saviez-vous que de nombreux anciens combattants souffrent de douleurs persistantes, qui peuvent être exacerbées par les attitudes militaires à l’égard de la santé (10)? En effet, au Canada, 41 % des vétérans éprouvent de la douleur persistante comparativement à la population générale (20 %). Plusieurs de ceux ressentant de la douleur persistante souffrent également de troubles comorbides tels que la dépression et le trouble de stress post-traumatique (TSPT), entraînant une augmentation de l’interférence de la douleur et de l’invalidité (2). Vivre avec une douleur persistante a des conséquences sur le fonctionnement physique, les activités quotidiennes, la santé mentale ainsi que sur les activités sociales et familiales (3) qui ont un impact significatif sur le bien-être. La douleur persistante est une expérience sensorielle très personnelle et complexe et ne peut être pleinement évaluée que par la personne qui la ressent (4).  

Vous serez ainsi accompagné dans une approche interdisciplinaire faisant appel à des professionnels travaillant ensemble pour établir un plan unique de gestion de la douleur axé sur le patient, pour lui permettre d’atteindre un fonctionnement physique optimal (4). L’objectif du kinésiologue sera donc d’utiliser le mouvement, l’activité physique et vous accompagner dans la gestion de votre douleur afin de vous aider à respecter vos limitations actuelles, augmenter vos tolérances à l’effort, repousser vos symptômes douloureux et améliorer votre qualité de vie. 

 

À qui ça s’adresse la kinésiologie pour vétérans?

À tout vétéran ayant des limitations physiques reliées à leur service dans les Forces armées. Il est possible de vérifier son admissibilité auprès de son gestionnaire de cas des Anciens Combattants du Canada. 

Comment se déroulent les rencontres 

Évaluation initiale  

(d’une durée d’environ 1 h 30) 

Le kinésiologue discutera avec vous différents aspects en lien avec la pratique d’activité physique tels que la pratique actuelle et passée, vos objectifs et vos intérêts. L’ensemble des régions douloureuses sera exploré ainsi que les barrières existantes à vous activer.  

Afin d’objectiver votre condition physique au début de la prise en charge, divers tests (aérobie, musculaires, proprioception) seront réalisés. Ceux-ci permettent ainsi de cibler les limitations actuelles et par le fait même, adapter les exercices à vos capacités. De plus, ces mesures permettront de concrétiser votre évolution tout au long du programme interdisciplinaire. 

L’ensemble des habitudes de vie (sommeil, stress, alimentation) sera abordé, le kinésiologue pouvant aussi vous accompagner dans le changement de celles-ci. 

Suite à l’évaluation initiale, l’équipe de professionnels proposera un plan d’intervention tenant compte de vos objectifs et ceux des intervenants qui sera envoyé au gestionnaire de cas des Anciens Combattants du Canada afin d’être autorisé.  

Intervention 

(d’une durée d’environ 1 h) 

Au moment de la première rencontre suivant l’évaluation, le kinésiologue aura établi un programme d’exercices en fonction de vos différents objectifs et des éléments à travailler ciblés par le professionnel lors de l’évaluation initiale. Les exercices vous seront démontrés et vous les exécuterez par la suite tout en étant supervisé et corrigé au besoin afin d’assurer une pratique sécuritaire. Une progression du niveau de difficulté du programme sera planifiée (nombre de séries, nombre de répétitions, charge, etc.) au cours des séances pour permettre des améliorations constantes de votre condition. La fréquence des suivis dépendra du plan d’intervention proposé. 

 Selon les besoins spécifiques de l’ancien combattant, plusieurs autres interventions et enseignements peuvent être réalisés : 

  • Enseignement sur les bienfaits de l’exercice sur la santé physique en lien avec vos problématiques et conditions de santé; 
  • Réalisation de différentes formes d’activités physiques en clinique : 
  • Exercices cardiovasculaires (marche, vélo stationnaire, elliptique, step, etc.); 
  • Exercices de renforcement musculaires en utilisant différents matériels (poids du corps, élastiques, ballon suisse, poids libres, TRX, etc.); 
  • Exercices de flexibilité 
  • Enseignement sur les différentes habitudes de vie et soutien dans la modification de celles-ci; 
  • Accompagnement dans l’exploration de nouvelles formes d’activité physiques (sentiers de randonnées, parcs, cours de groupe, exercices en piscine, etc.); 
  • Accompagnement dans la détermination des obstacles et de solutions à la pratique d’activité physique pouvant se présenter en cours de suivi; 
  • Enseignement sur le phénomène douloureux (point d’inflexion); 
  • Enseignement et exploration de techniques de gestion de douleur applicables en clinique et à domicile. 

Ce programme est offert dans les cliniques suivantes : 

  • Axo Physio Mailloux 
  • Axo Physio St-Émile 
  • Axo Physio Ancienne-Lorette 
  • Axo Physio Courville 
  • Axo Physio Montagne-des-Roches 
  • Axo Physio Notre-Dame-des-Laurentides 
  • Axo Physio Pont-Rouge 
  • Axo Physio Val-Bélair 
  • Axo Physio St-Romuald 

Pour en savoir plus 

Centre d’excellence sur la douleur chronique pour les vétérans canadiens 

Site internet : https://www.veteransdouleurchronique.ca/a-propos 

Sources : 

  1. Hitch, C. M., Harper, B., Armour, C., & Waterhouse-Bradley, B. (2020). How Army veterans cope with chronic pain: A grounded theory approach. Journal of Veterans Studies6(1). 
  1. Jomy, J., & Hapidou, E. G. (2020). Pain management program outcomes in veterans with chronic pain and comparison with nonveterans. Canadian Journal of Pain4(1), 149-161. 
  1. Hadi MA, McHugh GA, Closs SJ. Impact of chronic pain on patients’ quality of life: A comparative mixedmethods study. J Patient Exp. 2018. 
  1. Force, C. P. T. (2019). Chronic pain in Canada : laying a foundation for action. Ottawa (ON) : Health Canada. 
  1. Tunks, E. (2008). Multidisciplinary pain clinic treatment. In Rashiq, S., Schopflocher, D., Taenzer, P., & Jonsson, E. Editors (Eds.), Chronic Pain (p.141-152). WILEY-VCH Verlag Gmbh & Co. KGaA, Weinheim. 
  1. Gatchel, R., & Howard, K. (2008). The biopsychosocial approach. Practical Pain Management, 8(4)