Maux de tête/ céphalées/ migraines

(Céphalées cervicogéniques, céphalées de tension, migraines, névralgies)

Description

Les maux de tête sont très courants. En effet, la plupart des gens souffrent de maux de tête à un certain moment de leur vie. Dans la majorité des cas, les céphalées se font plutôt rares et sont facilement contrôlées avec une médication analgésique ou anti-inflammatoire en vente libre. Cependant, certaines personnes sont sujettes à des maux de têtes plus fréquents ou récidivants, ou qui répondent mal à la médication habituelle. Il est alors recommandé de consulter un professionnel pouvant identifier les causes possibles de ces douleurs et symptômes. Le physiothérapeute est l’un de ces professionnels.

Causes des maux de têtes

Il existe plusieurs causes aux maux de tête et la classification de ceux-ci se fait généralement selon la source des douleurs, par exemple la céphalée de tension, la céphalée cervicogénique, les migraines, les névralgies, etc. Dans de rares cas, les maux de tête peuvent indiquer un trouble plus grave et qui exige des soins médicaux immédiats. Votre physiothérapeute est spécialement formé pour détecter ces exceptions et intervenir en conséquence. Il détient également des connaissances approfondies lui permettant d’évaluer et de traiter les gens souffrant de céphalées d’origine cervicale, les céphalées de tension ainsi que les névralgies.

Les céphalées cervicogéniques

Saviez-vous que les maux de tête peuvent être causés par votre cou? Les céphalées cervicogéniques, c’est-à-dire d’origine cervicale, sont encore aujourd’hui un sujet de controverses malgré des évidences anatomiques et cliniques démontrant que les structures du cou peuvent être responsables de plusieurs maux de tête. Les structures impliquées sont habituellement les articulations se situant entre le crâne et la troisième vertèbre cervicale ainsi que les structures innervées par les trois premières racines nerveuses de la colonne cervicale. La dégénérescence de ces articulations, les traumatismes ou les postures soutenues en flexion, en rotation ou en extension du cou sont des exemples de facteurs pouvant occasionner ce type de céphalée.

Des chercheurs ont proposé les critères diagnostiques suivants :

  • Douleur unilatérale qui ne change jamais de côté;
  • Signes et symptômes impliquant le cou;
  • Reproduction de la douleur lors de certains mouvements ou positions du cou;
  • Reproduction de la douleur à de la palpation d’une vertèbre cervicale;
  • Douleur vague à l’épaule ou au bras du même côté;
  • Diminution de la mobilité du cou.

Manifestation de la douleur (un ou deux de ces critères doivent être présents) :

  • Épisodes de douleurs d’une durée variable, ou douleur continue d’intensité variable;
  • Douleur modérée, supportable, sans élancements;
  • Douleur originant du cou et se propageant vers les yeux, le front ou les tempes.

D’autres symptômes peuvent aussi être présents, tels que des nausées ou des vomissements, des étourdissements, une vue embrouillée, de la difficulté à avaler ou à parler, de la difficulté à supporter le bruit ou la lumière, etc. Il est alors important de les mentionner à votre physiothérapeute ou à votre médecin. Les céphalées d’origine cervicale sont souvent présentes au réveil et elles peuvent s’intensifier au cours de la journée et selon les activités.

Traitement des céphalées cervicogéniques en physiothérapie

Si vous ne répondez pas de façon favorable à la médication contre les migraines et que vous présentez des signes et symptômes parmi ceux précités, vous souffrez peut-être d’une céphalée d’origine cervicale. Consultez l’un de nos physiothérapeutes afin qu’il vous aide à diminuer vos symptômes et à retrouver une mobilité et une force adéquate de votre cou.

Les céphalées de tensions

Les céphalées de tension sont provoquées en général par le stress ou les mauvaises postures, qui créent une augmentation de la tension des muscles se situant au niveau de la nuque et de la base du crâne. Les spasmes peuvent causer des douleurs par congestion sanguine ou même par une accumulation de toxines dans la musculature, qui par conséquent ne se relâche pas. Cette douleur est habituellement « sourde » et se situe au niveau du cou et même au niveau du crâne, montant comme une bande vers le front et les yeux en passant par le dessus de la tête. La durée de la céphalée varie de quelques minutes à quelques jours et se manifeste de façon épisodique. Les facteurs qui déclenchent ces céphalées incluent l’anxiété, le stress et la fatigue (par exemple la fatigue oculaire ou la fatigue musculaire occasionnée par le travail prolongé devant l’ordinateur).

Traitement des céphalées de tension en physiothérapie

Votre physiothérapeute évaluera votre condition et vous aidera à identifier les facteurs de risques qui vous concernent afin de les réduire. Son plan de traitement inclura des manœuvres visant la diminution des tensions musculaires (étirements, frictions, massages et application de chaleur), la correction des postures problématiques ainsi que des exercices de renforcement pour vous aider à maintenir des positions adéquates et favoriser la diminution des tensions musculaires.

Les migraines

L’intensité des migraines peut varier de légère à intense. Elles apparaissent souvent d’un côté de la tête, mais peuvent parfois atteindre les deux côtés. Elles entraînent habituellement des douleurs qui se présentent sous la forme de pulsations et elles s’accompagnent souvent d’autres symptômes comme des nausées ou des vomissements, ainsi qu’une intolérance à la lumière et au bruit. Les migraines durent généralement entre 4 et 72 heures. Elles sont souvent intenses et invalidantes, allant jusqu’à empêcher la personne de poursuivre ses activités quotidiennes.

On distingue deux types de migraines : la migraine avec aura et la migraine sans aura.

Il est possible que la migraine soit précédée d’une période appelée « aura »; il y a alors présence d’une ou de plusieurs zones embrouillées ou lumineuses dans le champ visuel, généralement perçues d’un seul côté. L’aura est généralement d’une courte durée (15 à 60 minutes) et elle disparaît habituellement lorsque les maux de tête commencent; elle est totalement réversible.

Certains facteurs peuvent déclencher les migraines :

  • Les hormones;
  • Le stress;
  • L’alimentation : le vin et la bière, les noix, le glutamate monosodique contenu, entre autres, dans les mets chinois et dans les sauces commerciales, les nitrites contenus dans certaines saucisses et charcuteries, le chocolat, la caféine et possiblement l’aspartame;
  • L’hypoglycémie, soit la baisse du taux de sucre sanguin (d’ailleurs risquée lorsque l’on saute un repas);
  • L’environnement de travail : poste non ergonomique ou non ajusté, éclairage inadéquat, etc.;
  • Le climat : la baisse de pression atmosphérique pourrait influencer les migraines;
  • La lumière, les bruits et les odeurs.

Il est important de consulter un médecin à l’urgence lorsque les maux de tête :

  • Apparaissent de façon soudaine et sont très intenses;
  • Réveillent la personne qui en souffre ou empirent lorsqu’elle s’étend;
  • S’accompagnent de convulsions ou d’une perte de conscience;
  • S’accompagnent de signes neurologiques, tels qu’une vision double, des pertes d’équilibre, des faiblesses, des engourdissements au visage ou des difficultés d’élocution;
  • S’accompagnent de nausées persistantes et de vomissements;
  • S’aggravent sur une période de quelques jours ou de quelques semaines;
  • Se démarquent des maux de tête habituels;
  • Surviennent lors d’un effort physique;
  • Sont associés à de la fièvre et/ou augmentent avec les mouvements du cou, surtout en flexion.

Dans de telles circonstances, les maux de têtes et les symptômes qui les accompagnent pourraient indiquer la présence d’une pathologie plus sérieuse telle qu’un anévrisme, un ACV, une tumeur, une méningite, etc.

Les autres types de maux de tête :

Il existe d’autres types de maux de tête comme les céphalées associées à la sinusite, aux troubles de la mâchoire ou à une réaction aux médicaments (céphalée de rebond lors d’un sevrage), ainsi que la céphalée de Horton.

Pour aider votre professionnel de la santé à bien identifier votre problème, notez dans un carnet ou sur un calendrier la fréquence de vos maux de tête, leur localisation, leur description, leur durée ainsi que tous les symptômes qui leur sont associés.

N’oubliez pas que dans plusieurs cas, les maux de têtes et les céphalées ont une composante cervicale ou de tension; la physiothérapie est alors toute indiquée pour les soulager!

Liens utiles :

HNC AHS MigraineQuebec

Demande de prise de rendez-vous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Clinique (obligatoire)

Sujet

Votre message

Cliniques Axo Physio