Qu’est-ce que le lymphoedème?

DÉFINITION

La lymphe est un liquide transparent qui circule à travers le système lymphatique. Ce système est constitué de vaisseaux de différentes tailles qui fonctionnent en parallèle avec le système sanguin, mais contient un système de pompage différent. La circulation est activée de trois façons :

  1. Mécanisme de contraction des vaisseaux lymphatiques
  2. Pression externe sur les vaisseaux (contraction des muscles, massage de drainage, etc.)
  3. Variation de la pression intra-thoracique qui fluctue en fonction de la respiration

Les vaisseaux dirigent la lymphe vers les ganglions lymphatiques, situés à différents endroits dans le corps, qui servent à filtrer la lymphe. La lymphe transporte plusieurs éléments dont des globules blancs et des anticorps. Le travail du système lymphatique consiste à éliminer les toxines du corps, résorber les oedèmes (enflures), stimuler le système immunitaire et favoriser la régénération tissulaire.

Le lymphoedème est une enflure causée par l’accumulation anormale de liquide lymphatique dans les tissus sous-cutanés en raison d’une mauvaise circulation lymphatique. La lymphe devient stagnante et ne réussit pas à circuler de façon efficace. Il affecte fréquemment les membres supérieurs et inférieurs mais il peut, à l’occasion, atteindre d’autres parties du corps. Le lymphoedème est considérée comme une maladie chronique.

Il existe deux types de lymphoedème :

primaire :

peut apparaître lorsque les vaisseaux lymphatiques sont inexistants ou se sont détériorés suite à une malformation. Il peut se présenter à la naissance ou suite à des changements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause). Le lymphœdème primaire est généralement observable aux membres inférieurs. Prévalence : 1/300 au Canada

secondaire :

peut apparaître suite aux dommages causés au système lymphatique par un traumatisme, une chirurgie ou des traitements de radiothérapie. Il est souvent un effet secondaire à une chirurgie pour un cancer qui nécessite l’ablation d’un ou plusieurs ganglions lymphatiques. Le lymphoedème secondaire peut apparaître des mois ou même des années après l’opération. Il peut être observé aux membres supérieurs et inférieurs.

Signes et symptômes de lymphoedème

  • enflure molle ou dure
  • peau qui marque plus facilement si l’on exerce une pression (godet)
  • peau plus lustrée et blanchâtre
  • lourdeur, élancement, parfois douleur
  • changement de forme du membre atteint
  • parfois peau sèche, légères plaques rouges, fissures de la peau
  • apparition lente ou rapide des symptômes
  • Population à risque de lymphoedème secondaire
  • Personnes ayant subit une chirurgie nécessitant l’ablation de ganglions lymphatiques
  • Personnes ayant eu des traitements de radiothérapie
  • Personnes atteintes d’un cancer qui touche les ganglions lymphatiques
  • Personnes ayant subit une blessure importante au système lymphatique (coupure profonde, accident, déchirure importante, etc.)
  • Personnes ayant eu recours à une chirurgie esthétique avec atteintes des ganglions, obésité

Complications possibles

Si le lymphoedème n’est pas traité, l’enflure continuera à prendre de l’expansion, augmentant ainsi le volume du membre affecté. Lorsque non traité, il peut également causer d’autres problèmes de santé tel qu’une perte de mobilité, une perte de force musculaire, des douleurs, des tensions musculaires ainsi que des problèmes de peau (pouvant aller à de graves problèmes de peau). Il est également possible de développer une infection au membre affecté par la faiblesse du système immunitaire (Cellulite infectieuse).

SIGNES D’INFECTION

  • plaque rouge ou démangeaisons sur le membre atteint, la plaque grossira rapidement
  • enflure soudaine
  • chaleur du membre atteint
  • douleur
  • fièvre, frissons

* Si vous observez un ou plusieurs de ces signes, consultez rapidement un médecin à l’urgence car ils seront, dans la majorité des cas, traités par antibiotiques. Si non traitée rapidement, la cellulite infectieuse peut amener des complications graves.

Traitement du lymphoedème

L’institut de la lymphe et du lymphoedème de Québec est situé dans nos locaux de Axo Physio Ancienne-Lorette.
Si vous faites partie de la population à risque et que vous notez l’apparition des symptômes d’un lymphoedème, n’attendez pas et consultez votre médecin et/ou un lymphothérapeute certifié. Une prise en charge rapide est la clé d’une intervention efficace. La thérapie combinée de décongestion (TDC) est considérée comme étant l’une des approches les plus efficaces à ce jour pour le traitement du lymphoedème. Il est important de savoir que le lymphœdème est une maladie chronique, ce qui signifie que certains dommages au système lymphatique sont permanents. La TDC visent donc à contrôler et stabiliser plutôt qu’à guérir le lymphoedème. De plus, elle vous aidera à mieux vivre avec la maladie et surtout à comprendre ce qu’elle est.

N. B. Ce n’est pas tous les thérapeutes qui effectuent des traitements de drainage lymphatique qui sont certifiés pour le traitement du lymphœdème. Assurez-vous donc de choisir un professionnel certifié en thérapie combinée de décongestion car un traitement non adapté au lymphoedème pourrait aggraver la condition. Le lymphothérapeute utilise une approche spécifique qui nécessite une formation particulière et une technique de drainage spéciale différente de celle du drainage lymphatique régulier.

Qu’est-ce que la thérapie combinée de décongestion?

La thérapie combinée de décongestion (TDC) a pour but de décongestionner le membre atteint en augmentant la circulation lymphatique ainsi qu’en favorisant la formation de nouveaux vaisseaux lymphatiques. Elle permet de diminuer le volume du membre atteint, améliorer la qualité de la peau, améliorer le confort, faciliter l’habillement et rendre plus fonctionnel. Le traitement allie 4 phases :

Le drainage lymphatique manuel

Sous forme de massage superficiel de la peau (sans huile), il favorise la circulation de la lymphe en permettant de réduire le volume de l’enflure.
Il aide à rediriger la lymphe vers d’autres canaux et d’autres ganglions lymphatiques, en créant de nouveaux trajets
Il diminue la texture de fibroses formées par l’œdème
De plus, il améliore la qualité de la peau, favorise une détente respiratoire, musculaire et mentale

Les bandages compressifs multicouches*

l’application de bandages compressifs et de mousse donnera une compression forte mais confortable, obligeant le surplus de lymphe à circuler hors du membre atteint.

Les vêtements compressifs*

prescrit après la cure intensive ou en début de traitement pour un petit lymphoedème. Il maintiendra les acquis, empêchera de faire grossir le lymphoedème, mais réduira peu le volume. Le pourquoi de la thérapie combinée de décongestion. Il est important que le vêtement soit bien ajusté selon la condition par un professionnel certifié pour éviter des complications.

Les soins de la peau

plusieurs conseils sont importants à mettre en application lorsqu’un lymphoedème est identifié, exemple : éviter lésions/coupures/brûlures, hydrater la peau, garder la peau propre, prévenir les infections fongiques aux pieds, etc.
l’enseignement des exercices décongestifs qui pourront être faits à domicile
des exercices stimulant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques sains vous seront enseignés afin de rendre la thérapie plus efficace
d’autres exercices adaptés à chaque condition peuvent être prescrits, si besoin, par nos différents services : physiothérapie, massothérapie, ergothérapie et kinésiologie

*À noter que depuis janvier 2014 les bandages et vêtements compressifs sont remboursés en partie par l’Assurance maladie du Québec (RAMQ).

La TDC est offerte par nos thérapeutes qui ont suivi une formation spécifique sur le lymphoedème. L’école du Dr.Vodder est une institution de formation reconnue mondialement. Le thérapeute est donc en mesure d’évaluer le lymphoedème et sa gravité afin d’établir un plan d’intervention qui doit être adapté à chacun.

La thérapie combinée de décongestion (TDC) comprend deux phases :

Phase intensive : Pendant cette phase, les traitements peuvent être faits à tous les jours pour une durée de plus ou moins 3 à 4 semaines, dépendant de la sévérité de l’enflure. L’objectif principal de la phase intensive est de diminuer rapidement l’œdème.
Phase de maintien : le lymphoedème étant une maladie chronique, cette phase consiste à conserver les acquis. La fréquence des traitements sera alors diminuée, selon les besoins. Pendant cette phase, le port de vêtement compressif est souvent nécessaire.

Prévention :

Des études démontrent que le traitement préventif du lymphoedème réduit les risques de développement de celui-ci. Le traitement est le même que la TDC, sans bandages multicouches, et parfois avec vêtements compressifs. La fréquence des traitements sera adaptée selon chaque personne. Le traitement préventif peut être fait suite à la chirurgie, avant ou après la chimiothérapie/radiothérapie (parfois pendant) et il peut être efficace après plusieurs mois.
À ce jour, il n’existe pas de médicaments pour traiter le lymphoedème. Certains médecins prescrivent
des diurétiques, mais ils sont inappropriés. Ils éliminent le surplus de liquide, mais le surplus de protéines (toxines) demeurent et les protéines attirent l’eau. Donc naturellement l’enflure reviendra.
Il existe certaines chirurgies pour le lymphoedème mais elles sont très complexes et occasionnent d’autres problèmes de santé.

 

LISTE DES SITES INTERNET IMPORTANTS :

AQL (liste des thérapeutes)
Société canadienne du cancer
www.lympho.org
www.lymphnet.org