Les prothèses de hanche ou genou

De l’arthrose jusqu’à la prothèse

L’arthrose se définit comme étant des dommages et/ou une usure d’une articulation que le corps ne peut pas réparer. Cette condition mène à la détérioration du cartilage (la matière élastique solide qui recouvre et protège les extrémités des os) et du frottement de l’os qui se trouve en dessous, ce qui entraînera une douleur, de la raideur et du gonflement de l’articulation. L’arthrose peut être causée par le processus normal du vieillissement ou être la conséquence d’un stress anormal ou d’une blessure.

Les hanches et les genoux sont des articulations fréquemment touchées par l’arthrose et il s’agit de la principale cause qui mènera vers un remplacement de la hanche ou du genou par une prothèse.
À un stade précoce de l’arthrose, un traitement conservateur est envisagé. La médication, les applications de glace et de chaleur peuvent aider à soulager la douleur. Une consultation en physiothérapie peut s’avérer utile afin de maintenir une bonne mobilité de l’articulation, de diminuer les tensions musculaires au pourtour et de renforcer les muscles environnants.

Lorsque la douleur devient trop forte, qu’il y a une perte importante de mobilité, que la fonction de la personne est de plus en plus limitée et qu’il y a eu échec du traitement conservateur, la chirurgie (arthroplastie) devient la meilleure option.

Définition de l’arthroplastie

L’arthroplastie peut être qualifiée de bien des façons : remplacement total de la hanche, remplacement total du genou ou plus communément appelée : les prothèses de la hanche ou du genou.

Cette intervention chirurgicale pratiquée par un orthopédiste consiste à remplacer l’articulation endommagée par une prothèse articulaire artificielle. Après avoir pratiqué une incision au niveau de l’articulation, le chirurgien enlève les tissus osseux et cartilagineux endommagés. Ensuite, il remodèle les surfaces osseuses entre lesquelles sera insérée la prothèse souvent faite d’alliage métallique. Finalement, l’orthopédiste installe la prothèse destinée à remplacer une partie ou la totalité de l’articulation endommagée et la fixe le plus souvent au moyen d’un ciment spécial à durcissement instantané.

La physiothérapie avant et après la chirurgie

La physiothérapie est primordiale après l’opération, mais est aussi très pertinente avant la chirurgie. Le rétablissement suite à une arthroplastie est souvent plus rapide si la personne est en bonne forme avant sa chirurgie. Le physiothérapeute pourra donc enseigner un programme d’exercices de mobilité et de renforcement adapté selon les douleurs. Il pourra également enseigner les transferts, les positionnements, l’utilisation d’un accessoire de marche et fixer des objectifs réalistes avec le patient avant son opération.

Une fois opéré, il est important de respecter les restrictions exigées par l’orthopédiste qui peuvent varier selon les différentes approches utilisées et la condition de la personne. Encore une fois, un programme d’exercices de mobilité, de renforcement et de transferts sera enseigné par le physiothérapeute et évoluera au fil du temps selon la récupération de la personne. Le retour à la fonction normale est l’objectif visé et le retour au sport pourra être discuté avec le chirurgien traitant selon l’évolution.
La vitesse de rétablissement varie d’une personne à l’autre et peut être influencée par la forme physique initiale, l’assiduité aux exercices enseignés en physiothérapie et le respect des conseils des spécialistes impliqués.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos physiothérapeutes pour prendre en charge votre condition reliée à l’arthrose ou pour votre suivi de prothèse de genou ou de hanche.