Peu importe le type de dysfonction, les objectifs recherchés sont : éduquer, rassurer, référer et traiter si possible. C’est d’essayer de ramener une vie sexuelle satisfaisante en conjonction avec la médication.

Souvent la médication est utilisée en premier et ensuite ce sont les exercices du plancher pelvien.

Procédure de traitement :

Diagnostic, exercices du plancher pelvien, combinés à la médication et autres thérapies.

Les exercices actifs du plancher pelvien contribuent à une meilleure rigidité lors de l’érection et à une bonne intégrité des nerfs.

Les exercices sont déterminés selon l’évaluation du physiothérapeute.

Il faut prévoir une période plus intensive d’entrainement (les exercices à domicile sont importants) pour atteindre les objectifs et les maintenir à long terme par la suite.

La fréquence des exercices peut être entre 3 à 5 fois par semaine.

La durée des exercices entre 1 à 6 mois.

Le biofeedback (rétroaction visuelle avec un appareil) peut être utilisé si le patient a de la difficulté à comprendre les exercices.

La stimulation neuromusculaire peut s’avérer aussi nécessaire (un courant est envoyé dans les muscles du plancher pelvien pour les faire contracter). Ceci peut se faire avec une électrode intra-anale ou de surface sur les muscles du périnée.

Le but de la stimulation est :

  • De stimuler les terminaisons nerveuses des nerfs érectiles.
  • De stimuler les structures érectiles des corps caverneux (muscles du plancher pelvien)
  • D’augmenter le flux sanguin
  • De bloquer le retour veineux

L’éducation en rééducation périnéale pour la dysfonction érectile comporte les éléments suivants : l’anatomie, la physiologie de l’érection, les facteurs de risques, les changements d’habitude de vie> 3 mois (diabète ; hypertension), conseils (inclure la partenaire).

Une fois que le patient peut contracter isolément les muscles du plancher pelvien, ce qui augmente la pression intra pénienne, il faut lui demander d’appliquer cette contraction lorsqu’il tente de pénétrer dans le vagin, et de la maintenir lors des mouvements de va-et-vient. En même temps la partenaire doit contracter ses muscles du plancher pelvien autour du pénis dès la pénétration et d’entretenir ses contractions pendant le rapport sexuel.

Consultez un de nos physiothérapeutes en rééducation périnéale pour de plus amples informations.

Source : notes de cours du microprogramme en rééducation périnéale et pelvienne de l’université de Montréal.

Céline Mercier, physiothérapeute

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!