Vouloir débuter un programme d’exercices est une résolution que plusieurs veulent entreprendre à chaque début d’année mais manquent de motivation pour maintenir cette habitude. Comment faire pour inclure l’activité physique dans sa routine et maintenir ce comportement à long terme? Certaines étapes sont cruciales dans ce processus.

Pourquoi débuter l’entraînement ?

D’abord, il faut identifier les raisons qui nous poussent à effectuer ce changement. Plusieurs raisons peuvent en être à l’origine. En voici quelques exemples :

  • Habitudes de vie généralement sédentaires;
  • Mauvaise qualité du sommeil;
  • Niveau de stress élevé;
  • Baisse du niveau d’énergie générale;
  • Ne pas prendre suffisamment de temps pour soi.

Ensuite, il est important d’évaluer quels seraient les avantages de s’entraîner ainsi que les désavantages de ne pas le faire. Qu’est-ce que l’activité physique pourrait apporter de positif? Augmenter sa force, augmenter ses performances sportives, se sentir mieux dans son corps, atteindre un état de bien-être physique et mental, diminuer son stress, améliorer la qualité de son sommeil, prévenir plusieurs types de maladies, être plus en santé : voilà toutes de bonnes raisons de débuter la pratique d’activité physique. À vous de trouver celles qui sont les plus importantes pour vous. Aussi, quels seraient les inconvénients de ne pas s’y mettre?

Choisir une activité

Il est maintenant temps de choisir une activité. Le fait de s’entraîner doit être valorisant, il est donc important de choisir une activité qui est plaisante, dans laquelle on se sent bon et qui nous fait sentir bien. Fouillez dans les activités que vous avez déjà essayées auparavant et trouvez quels étaient les éléments plaisants. Explorez les options qui sont accessibles et réalistes pour vous.

Établir un plan

Avoir un plan concret est la clé pour réussir à maintenir de bonnes habitudes d’entraînement. Premièrement, il est important de choisir une fréquence d’entraînement par semaine. Il est primordial de débuter avec de petits objectifs et les augmenter petit à petit pour éviter de se décourager si nos attentes de départ sont trop élevées. L’intégration d’une activité 1 à 2 fois par semaine est réaliste mais cela diffère selon chaque individu et leur passé d’entraînement. Si possible, essayez de détailler votre plan au maximum pour qu’il soit tangible. Choisissez les jours où vous pratiquerez votre activité, l’heure, avec qui, ainsi qu’à quel endroit si celui-ci peut changer.

La prochaine étape correspond au fait d’identifier des obstacles qui pourraient survenir et vous empêcher de réaliser vos activités. C’est tout à fait normal; la vie bouge rapidement, il arrive que l’on manque de temps, que la température ne soit pas de notre côté si on veut bouger à l’extérieur ou que la fatigue nous rattrape. L’important est d’établir des solutions avant qu’ils ne se présentent pour être prêt à les surmonter au besoin. Il ne reste qu’à se mettre en marche et bouger!

Démystifier la rechute

Il peut arriver que vous n’arriviez pas à maintenir le comportement souhaité ou ne pas avoir bougé autant de fois que prévu. Ne vous inquiétez pas! Il est tout à fait normal que cela prenne plusieurs essais avant de réussir à ajouter l’entraînement à votre routine. Les gens rechutent en moyenne 7 fois avant d’arriver à intégrer une nouvelle habitude à long terme. S’il y a rechute, il faut identifier quelles en sont les raisons. Les objectifs étaient peut-être trop élevés ou des obstacles imprévus se sont présentés. À la lumière de ces nouvelles informations, les objectifs peuvent être revisités et de nouvelles solutions peuvent être apportées pour réussir à passer par-dessus les nouvelles entraves.

Finalement, il est parfois difficile de savoir comment bien s’y prendre avec l’activité physique. Si vous avez besoin d’accompagnement, n’hésitez pas à consulter l’un de nos kinésiologues pour qu’il vous aide dans ce processus d’intégration de l’activité physique dans votre routine.

 

Frédérike Jalbert, B. Sc. Kinésiologue. Fédération des Kinésiologues du Québec. Axo Physio Pont-Rouge et Val-Bélair.

 

Références :

  1. Bédard, Jacques, (2009), 3 minutes pour changer un comportement, Québec.
  2. Lavoie, Kim, (2017), Comment motiver les patients à changer leurs habitudes de vie: Les bases théoriques de la communication motivationnelle, Symposium, Québec.
  3. Rollnick, S. et R. Miller, W. (2013), L’entretien motivationnel : aider la personne à engager le changement, (2), InterEditions.
  4. Romain, A. J., Chevance, G., Caudroit, J., & Bernard, P. (2016). Le modèle transthéorique: description, intérêts et application dans la motivation à l’activité physique auprès de populations en surcharge pondérale. Obésité11(1), 47-55.

 

 

Articles connexes

Cinq conseils pour garder la motivation à l’entrainement

On connaît tous les avantages et les bienfaits de l’activité physique sur la santé, dont la diminution des comorbidités. Par contre, il peut être possible […]

Lire la suite
se-remettre-en-forme

6 conseils pour se remettre en forme !

L’activité physique apporte son lot de bienfaits. Voici quelques conseils pour vous remettre en forme et en mouvement afin d’obtenir les résultats escomptés ! 1. Fixez-vous […]

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!