La cervico-brachialgie, aussi appelée la névralgie cervico-brachiale, est une pathologie qui implique généralement le plexus brachial par compression et/ou irritation des racines nerveuses C5 à D1.

Causes

Les causes les plus communes de cette affection peuvent être locales ou posturales. Parmi celles-ci, nous retrouvons :

Locales

  • Dérangement intervertébral mineur (DIM) plus commun au niveau C4-C5 et C7-D1, celui-ci peut être causé par une trop forte tension musculaire des paravertébraux ou des scalènes ;
  • Lésion traumatique cervicale par un accident de voiture ou un accident sportif ;
  • Hernie cervicale ;
  • Arthrose cervicale, rhumatisme et tuberculose peuvent accentuer le risque de développer cette pathologie ;
  • Période de stress et d’angoisse importante.

Posturales

  • Hypercyphose dorsale (convexité exagérée au niveau dorsal)
  • Hyperlordose cervicale (concavité exagérée au niveau cervical)
  • Méplat dorsal (manque de courbure au niveau dorsal)
  • Enroulement des épaules secondaire à la cyphose dorsale

Symptômes

Habituellement, les personnes ayant un diagnostic de cervico-brachialgie ressentiront une perte de force au bras du côté atteint, des engourdissements dans le bras, mais aussi au niveau de la main, des picotements ou de fourmillements le long du nerf atteint (généralement de l’épaule en passant par le coude et se terminant aux doigts). Des douleurs plus locales peuvent aussi se faire sentir sur le côté de l’épaule, au niveau externe ou interne du coude ou encore au niveau du tunnel carpien (intérieur du poignet). La présence de céphalée est aussi commune chez ces personnes.

Traitements

Les traitements vont varier en fonction du caractère évolutif de la condition : est-ce aigu ou chronique ? Quelle est l’intensité des douleurs et quels sont les symptômes associés ? Une immobilisation à l’aide d’un collier cervical en mousse peut être pertinente pour permettre aux muscles du cou de se reposer. De plus, il est possible que le médecin prescrive des anti-inflammatoires ou des relaxants musculaires.

Par ailleurs, il est fortement conseillé de passer un examen par imagerie si ces douleurs persistent de façon intense. Nous suggérons de plus de consulter un professionnel en physiothérapie ou en massothérapie pour vous aider à gérer ces douleurs et pour diminuer les tensions de votre cou. Ces traitements auront pour but de gérer l’incidence d’une compression du ou des nerfs impliqués à la région cervicale.

En attendant de consulter un professionnel de la santé, voici quelques petits conseils applicables au quotidien :

  • Corrigez votre posture (autant au travail que dans vos activités), les épaules, le cou et le haut du dos doivent être droits ;
  • Appliquer de la chaleur au niveau de votre cou pour augmenter l’effet de relâchement musculaire ;
  • Automassages et étirements doux de la région cervicale et du bras le long du trajet douloureux ;
  • Éviter les positions qui étirent votre nerf (les mouvements qui augmentent votre douleur en général) ;

Ne vous gênez pas de communiquer avec l’une de nos cliniques pour de plus amples informations.

Par Ann-Élizabeth Bernard, TRP et massothérapeute, Axo Physio Mailloux et Val-Bélair

Articles connexes

PositionSommeil_Physiotherapie_Quebec-300x200

Positions de sommeil et douleurs au cou

Lire la suite
defile_thoracique

Qu’est-ce que le syndrome du défilé thoracique ?

Lire la suite

N’hésitez pas à nous laissez un commentaire à propos de cet article! Nous sommes toujours intéressés par votre opinion!